Entreprendre

Comment faire face aux pics d’activité en tant qu’indépendant

Comment faire face aux pics d'activité en tant qu'indépendant

Lorsque l’on est indépendant, à son compte, tu le sais sûrement, la difficulté majeure c’est justement d’être souvent seul. Seul à travailler et être en même temps le chef de son entreprise. Le développement de son entreprise, la réalisation des missions… Tout dépend de soi-même. En soi déjà, devoir tout gérer du sol au plafond n’est pas simple. Mais lorsque l’indépendant fait face à des « pics » d’activité c’est encore plus difficile. Et pourtant c’est tout ce que je te souhaite. En effet, si tu es face à des pics d’activité dans ton indépendance, n’oublie pas que c’est plutôt bon signe. C’est pourquoi, je te partage ici mon expérience, mes idées et mes pistes d’amélioration pour t’aider à faire face aux pics d’activité lorsque tu es indépendant, maître à bord.

Les pics d’activité en quelques mots

Les pics d’activité en quelques mots

Pour commencer, pour bien comprendre comment y faire face, rappelons en quoi consistent les pics d’activité dans une vie professionnelle, ce qu’ils impliquent. En effet, bien que cette expression soit intégrée dans le langage courant, il ne m’a pas été facile d’en trouver une définition précise.

« Manifestations de vie, dynamisme. En activité, en service, en fonctionnement ». – Dictionnaire.reverso.net

Ces termes appliqués à l’activité sont plutôt positifs. Cependant, la dimension spécifique d’accroissement n’est pas mentionnée. Car avoir un pic dans son activité correspond bien souvent au fait de :

« Répondre à un surcroît de commandes qui se prépare ». – L’usine nouvelle

Il y a une bien une augmentation notoire.

Les pics d’activité pour les professionnels et les indépendants

Les pics d’activité pour les professionnels et les indépendants

Ce qui signifie qu’il va falloir intégrer dans le même temps dont tu disposes d’habitude, davantage de travail, d’opérationnel, de gestion de projets… Néanmoins, un pic d’activité est aussi source de revenus à venir. D’une hausse de ta rémunération. Et c’est à ce niveau aussi que se joue la différence entre un salarié et un indépendant face aux hausses d’activité. Certes, le salarié va pouvoir gérer la situation en équipes alors que l’indépendant est souvent seul, mais il ne sera souvent pas davantage payé pour cette masse importante de travail. Au contraire, l’indépendant va certes devoir gérer beaucoup de choses en même temps mais au moins il récoltera « tous » les fruits de son travail.

Un vrai pic d’activité ?

Un vrai pic d’activité ?

Une fois que l’on a compris cela, nous pouvons nous demander selon la situation si le pic qui s’annonce en est vraiment un.

En fait, je te conseille de te méfier des personnes qui te disent qu’elles sont souvent « trop occupées ». Les personnes qui le sont vraiment n’ont même pas le temps pour le dire 😊… – C’était ma petite parenthèse de l’article.

Bref, pour en revenir au côté tangible des pics d’activité, il n’est pas en effet pas toujours simple de le prendre à sa juste mesure. Parfois, nous avons l’impression d’avoir beaucoup de travail d’un coup, alors que nous n’en avons pas tant que cela. Se demander vraiment si c’est un pic permet déjà de dédramatiser la situation et de garder la tête froide.

Par exemple, pour ma part, en début de mois, c’est souvent le moment où je reçois toutes mes commandes pour mes clients. Je connais bien mes clients depuis plusieurs années maintenant, donc je sais ce qui est jouable que je fasse en un mois. Néanmoins, je peux encore gagner en rapidité et productivité. C’est ainsi que lorsque la semaine dernière j’ai eu une demande importante de la part d’un potentiel nouveau client j’ai stressé devant la masse de travail supplémentaire potentielle.

D’un côté je souhaite de tout mon cœur que cela marche, que je signe ce contrat avec lui, mais en même temps je me suis bien sûr demandé comment j’allais parvenir à tout faire. On en parle peu mais c’est normal… Pourquoi ? Parce qu’obtenir un nouveau client en tant qu’indépendant c’est super mais il faut pouvoir le gérer et surtout ne jamais faire de promesses que l’on ne pourra pas tenir. Et lorsque l’on est seul aux commandes, ce n’est pas toujours facile à estimer.

Charges de travail importantes pour un indépendant

Comment faire face aux pics d'activité en tant qu'indépendant

De plus, l’indépendant a déjà de base beaucoup d’aspects professionnels à s’occuper : son marketing, sa comptabilité, son administratif, sa gestion client etc. Ajouté à cela, beaucoup d’opérationnel, il faut pouvoir y faire face.

Comme je l’ai dit plus haut, les pics d’activité sont avant tout bien évidemment une bonne chose. Non seulement le professionnel indépendant va y gagner financièrement mais également par rapport au développement général de son entreprise, au développement de ses propres compétences, de sa réputation, de sa propre capacité à travailler plus. Tout est à gagner.

Par ailleurs, il y a souvent des pièges dans lesquels nous tombons lorsque des pics d’activité surviennent.

« Face à une tâche imprévue à réaliser sans délai, foncer tête baissée vous mènera dans le mur à coup sûr. Des périodes de rush, nous en connaissons tous. Mais compter sur la seule adrénaline pour tenir le coup est une erreur. La clé de l’efficacité est de garder la tête froide. Augmenter sa capacité de travail tout en réduisant le plus possible l’étendue de la tâche à effectuer. » – Capital.fr

Les pièges d’une hausse de travail

Il ne faut donc surtout pas céder à la tentation de griller certaines étapes, de se précipiter. Surtout lorsque l’on manque de temps, qu’il faut réaliser beaucoup de tâches en même temps. Car une fois que l’on s’engage sur un mauvais chemin, dans une mauvaise direction, il est difficile de faire marche arrière.

C’est humain, c’est pour cela que je te préviens.

Par exemple, plusieurs fois il m’est arrivé en tant que rédactrice web freelance de ne pas faire valider les plans de mes rédactions à mes clients. Certes, ils me faisaient confiance, mais il y a souvent des divergences de visions dans les traitements de sujets. J’ai donc écrit plusieurs textes dans une direction qui n’était pas celle souhaitée par le client…Désormais, j’essaie au maximum de prendre plus de temps, de bien faire clarifier les briefs, de planifier, de poser des questions, d’anticiper les malentendus.

Comment affronter les pics d’activité

Comment affronter les pics d’activité

Alors, comment faire face, comment affronter ces fameux pics d’activité ? Car il s’agit bien d’une guerre. Une période ardue mais qui ne durera pas indéfiniment. Une période qui nécessite stratégie, force, mental, courage.

J’ai plusieurs conseils pour t’aider dans ce sens :

  1. Prioriser et établir un planning
  2. Soigner la qualité de son sommeil
  3. Bien clarifier les briefs
  4. Etre en avance – se garder une marge de manœuvre
  5. Se lever plus tôt
  6. Regrouper les activités qui se ressemblent
  7. Créer des process, revoir son organisation, sa méthode de production en même temps
  8. Faire un bilan au quotidien de ce que tu penses avoir bien fait ou non

Comme tu peux le voir, gérer une masse importante de travail qui survient inopinément, se joue à différents niveaux : l’organisation, la santé, la gestion de projets, le développement personnel. Je pense que ces huit points sont vraiment un minimum.

Tout ce qui va te permettre durant ces accroissements de gagner en temps, en concentration, en méthode, en clarté est bon à prendre.

« Un pic d’activité non prévu est une bonne nouvelle, qui peut se transformer en problèmes complexes à résoudre. L’anticipation est primordiale pour y répondre ». – Usine nouvelle

Des solutions pour être plus productif

Des solutions pour être plus productif

Heureusement, il existe des solutions supplémentaires pour être encore plus productif, faire face aux hausses d’activité en tant qu’indépendant. En effet, ce sujet est très lié à la productivité et à l’organisation aussi. Voici comment tu peux faire la différence :

  • Avoir (au moins) un binôme
  • S’isoler – éviter les problèmes, les distractions, contrariétés au maximum
  • Prendre soin de soi, être indulgent avec soi-même
  • Laisser les gros projets perso de côté
  • Se souvenir de son pourquoi
  • Faire une pause avant une période chargée si possible
  • Se décharger mentalement -> dès que l’on a une idée la noter pour plus tard

Tous ces aspects déjà majeurs en temps normal le sont d’autant plus lorsque l’on est bien occupés !

Par exemple, j’ai remarqué récemment qu’en me couchant plus tôt avec moins de temps avant passé devant la télévision, mon sommeil était plus réparateur. Cela m’a fait gagner en concentration et en énergie sur le reste de la journée.

L’importance du binôme de travail pour un indépendant

L’importance du binôme de travail pour un indépendant

L’indépendant est un humain. Il a des limites d’absorption mentale, de compétences. C’est pour cela que les entrepreneurs qui réussissent et font la différence ont au moins un bras droit, un binôme, une troisième épaule sur laquelle se reposer. Ils ne savent pas tout et ne sont pas infaillibles. C’est déjà très important en période dite « normale » où l’activité tourne, mais encore plus lors de pics d’activité !

Pour ma part, si je n’avais pas ma copine de blog et une personne de ma famille qui m’aide pour le suivi de mes clients, ma comptabilité etc. je serais complètement sous l’eau, démotivée… Lorsque les périodes sont compliquées, elles m’aident à poser les choses, à me souvenir, à prioriser, à me relire aussi.

Un feedback à la fois « extérieur » et intérieur à ton activité est toujours essentiel. Ces personnes savent parfaitement où j’en suis et c’est ainsi que je peux continuer d’avancer chaque jour.

Travailler calmement

Travailler calmement

Une autre idée intéressante est tout simplement de se « forcer » à se poser, à travailler calmement et ne faire rien d’autre ! En effet, tu serais surpris de voir ce que tu peux vraiment faire en une journée en te posant et en te mettant calmement et sérieusement au travail 😉. Et alors que tu pensais cette nouvelle montagne, ce pic inatteignable, tout d’un coup il va t’apparaître beaucoup plus petit, proche.

Surtout, quoi qu’il se passe durant ces périodes – à l’impossible nul n’est tenu – veille à faire ton maximum afin de ne pas avoir de regrets 😊 !

Et bien évidemment, n’oublie pas que non seulement tout fluctue – rien ne dure dans un sens comme dans l’autre – mais en plus, tout cet ajustement prend du temps. Et on a tous des pistes d’amélioration. Sois patient et aie confiance !

Enfin, peut-être qu’au début de ton aventure tu géreras moins bien comme moi les pics d’activité.  Au fur et à mesure, progressivement tu verras que ton mental et ta capacité de production seront renforcés.

J’espère que mon expérience, mes idées et suggestions te permettront de mieux appréhender, faire face et gérer les pics d’activité en tant qu’indépendant. Je te souhaite bien évidemment beaucoup de courage et de réussite !

Si tu as aimé cet article, n’hésite pas à le commenter et à le partager !

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
3 comments

Coucou ! Merci pour cet article ! Je vais sans doute devenir freelance d’ici début 2021, et ce qui me plus peur que les pics d’activité, c’est le zéro activité ahahah une peur terrible d’avoir du mal à trouver des clients et à me faire un revenu. Alors ça motive de lire que ça peut tout à fait être l’inverse !!

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *