Entreprendre

Comment rendre tes projets possible

Comment rendre tes projets possible

On ne va pas se mentir. Oui, l’entrepreneuriat, c’est difficile. Si entreprendre, rendre tes projets possibles, était facile cela se saurait, peut-être que tout le monde le ferait. Or, ce n’est clairement pas le cas. En effet, si beaucoup de personnes ne vont pas au bout de leurs projets, décident de rester dans le salariat, de ne pas travailler pour leurs rêves, ce n’est pas un hasard. Non seulement on ne nous apprend pas à aller dans le sens de nos rêves, nos projets, nos objectifs, mais en plus il est difficile de déterminer et de savoir comment les rendre possibles, les réaliser.

Si c’est ton cas, ne t’inquiètes pas, je ne te jette pas du tout la pierre, bien au contraire ! Je cherche à te rassurer et que l’on évolue ensemble. Car il ne faut pas croire… J’ai beau être familiarisée avec l’entrepreneuriat depuis 3 ans, je n’en suis encore qu’au début. J’ai encore tellement à apprendre… !

C’est pourquoi, j’ai décidé de réfléchir ici avec toi à ce qui nous freine, ce qui nous bloque au quotidien. Pourquoi on n’arrive pas à atteindre ses objectifs. Et surtout, quelles pourraient être les solutions pour continuer d’avancer et de rebondir ! Comment faire de ses rêves une réalité.

Et bien sûr, quoi qu’il en soit, cela ne se fera pas en un claquement de doigts ! Cela requiert de la patience, de la rigueur, de l’ouverture d’esprit et du travail ! – qui sont des valeurs qui s’appliquent aussi bien à l’entrepreneuriat qu’aux voyages d’ailleurs 😉 !

Prêt à te remotiver pour tes projets ? A travailler à rendre l’impossible possible ?

C’est parti !

Appréhender l’impossible

Appréhender l’impossible

Tout d’abord, il faut savoir qu’entreprendre – n’importe quel projet que ce soit – n’est pas un long fleuve tranquille. Ce n’est pas du tout pour te décourager d’avance que je te dis ça mais il faut comprendre que cela fait partie du jeu.

De ce fait, à mon sens, il faut donc appréhender l’impossible. C’est-à-dire saisir autant que possible, quelque chose qui justement ne semble pas réalisable en premier lieu. L’impossible c’est ce qui ne peut se faire, se produire, être réalisé, qui est difficile, qui sort des limites du possible…

« Appréhender : saisir quelque chose par l’entendement, la pensée. Craindre la réalisation d’une éventualité fâcheuse ; redouter ». – Larousse.fr

Ces deux termes – l’impossible et appréhender – sont à la fois très positifs et négatifs. En effet, il y non seulement la difficulté certes, mais il y aussi le côté attractif de sortir de justement ce qui est réalisable a priori. D’innover, d’entreprendre.

Si l’on y pense bien c’est hyper moteur 😊 ! – D’ailleurs si les historiens, les scientifiques, les explorateurs, les chercheurs s’étaient arrêtés aux limites du « Possible », nous n’en serions pas là aujourd’hui… Car, le Possible ne change pas. Il est. C’est notre découverte de ce qu’il est qui change, ou qui le change à nos yeux. Et de même l’Impossible.

Tout n’est pas encore fait. Tout n’a pas encore été abordé… Pense-s’y.

Alors, une fois que l’on a compris que l’on devait appréhender l’impossible, comment fait-on me dira tu ?!

Qu’est-ce que l’on peut mettre en place ?

Comment faire de ses projets une réalité

Comment faire de ses projets une réalité

J’ai plusieurs conseils à ce niveau. Plusieurs pistes pour faire de tes projets une réalité. Petit à petit.

Cependant, saches qu’il n’y a aucun secret. Cela relève surtout du bon sens. Il n’y a pas non plus de miracles !

Sans actions, tu n’auras rien. Aucun résultats. Aucune réalité tangible pour tes projets.

Ainsi, mon premier conseil pour bien entreprendre c’est de découper tes projets en plusieurs étapes – pour que des actions se reconnaissent, pour que tu puisses les mener – j’en ai d’ailleurs également un peu parlé dans ce podcast 😉 !

En effet, souvent un objectif, un projet, apparaît dans son esprit comme une montagne, un haut sommet, quelque chose d’effectivement inatteignable… Le problème, c’est qu’en convenant ainsi ton projet dans ton esprit, il est normal que tu ne saches pas par où commencer, que tu sois effrayé et que tu ne fasses rien in fine.

-C’est comme pour toute résolution d’un problème, c’est le cheminement qui est important…

De ce fait, il faut pouvoir imaginer au maximum le chemin, les étapes. Les passages qui vont être faciles, ceux qui vont être plus difficiles, là où tu auras besoin de regards extérieurs, là où tu auras besoin de faire une pause… Plus tu es capable d’imaginer, de préparer tes étapes, d’avoir un plan en petites parties, plus tu pourras avancer. Et quand tu as avancé, tu peux revoir ton plan, l’ajuster, l’enrichir, mieux le cibler.

« Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles ». – Sénèque

« C’est uniquement l’Inconnu qui nous fait peur face à la Mort et à l’Obscurité. Rien d’autre. » – Albus Dumbledore, le Prince de Sang mêlé, J.K Rowling.

Franchir de plus petites étapes au fur et à mesure est préférable. Qui plus est, si tu tombes, si tu t’arrêtes, il sera beaucoup plus facile de reprendre de là où tu en étais resté, de te relever.

Conception d’un projet

Conception d’un projet

Ensuite, dans cette logique, en plus de faire un plan en plusieurs petites étapes, si tu es par exemple créateur de contenus, écrivain, ingénieur… Je te recommande de faire des « maquettes », de tes futurs articles, produits.

Cela te fera gagner énormément de temps dans la création, la fabrication de tes contenus, de tes projets !

Cela permet de rendre l’important objectif, livrable final tout de suite plus simple, accessible. Le but c’est de matérialiser ce que tu souhaites accomplir. La matérialisation c’est toujours important dans la réalisation d’un projet 😊 !  Cela permet aussi de plus vite obtenir un retour, d’éviter de te rendre compte trop tard que tu étais sur une mauvais voie…

“Si vous pouvez le rêver, vous pouvez le faire.” – Walt Disney

Si vous pouvez l’imaginer, vous pouvez le créer !

Pour t’aider à faire tes « maquettes », tes schémas, tes plans préconçus, fondamentaux à ton projet dans ta globalité, je te recommande d’utiliser des outils visuels comme PowerPoint, Canva ou Photoshop !

J’ai fait l’expérience récemment de conceptualiser page par page – diapositive par diapositive sur PowerPoint – le prochain livre que je te prépare et franchement cela m’a beaucoup aidé ! Pourquoi ? Parce qu’au lieu de me mettre face à une page blanche Word, j’ai commencé à titrer chaque diapo, insérer des images, avoir une trame identique pour chaque… En visualisant le projet dans son « ensemble », la montagne m’a semblé tout d’un coup beaucoup plus accessible et cela a contribué à me redonner de l’enthousiasme dans les actions de ce gros projet !

Rendre tes projets faisables en les intégrant dans ton quotidien

Rendre tes projets faisables en les intégrant dans ton quotidien

Le troisième conseil majeur afin de rendre tes projets davantage concrets, faisables, c’est de les intégrer dans ton quotidien. C’est d’en faire un peu, chaque jour !

Les habitudes sont très importantes dans un projet, en entrepreneuriat – et je sais très bien que ce n’est pas facile. Pourtant, c’est une clé essentielle et qui peut faire toute la différence !

En effet, en forgeant un peu chaque jour, tu ne peux que devenir forgeron, en écrivant tous les jours, tu ne peux qu’améliorer, fluidifier ton écriture. En prospectant tous les jours, tu ne peux qu’acquérir des clients, en posant une brique après l’autre, tu arriveras au bout de ta construction.

Souviens-toi que ce n’est pas d’abord le résultat qui compte, mais le chemin.

Comme pour tout changement, moment clé, décision dans ta vie. Il n’y aura jamais de « bon moment ». C’est une idée reçue.

Pourquoi attendre ? Ton projet ne se réalisera que s’il devient dès à présent « possible ». Ancré, dès à présent dans Ton Présent.

Plus tu attendras de gravir la montagne, plus ce sera difficile. Tu vas vieillir… La Vie et tes projets ne t’appartiennent pas après une vie de labeur, quand tu seras à la Retraite… N’oublie pas que cela t’appartient dès à présent.

Ainsi, une fois que tu as compris l’importance de ton quotidien dans l’intégration, la mise en place du plan et de ton projet, c’est le moment de rentrer encore plus au cœur de l’Action !

En ce qui me concerne, même si ce n’est pas tous les jours facile, il n’y a pas un jour où je ne prospecte pas. Il n’y a pas un jour où je ne cherche pas des idées, où je n’écris pas une petite ligne… Même si je n’avance pas de la même manière à chaque fois, je sais au moins que sur le long terme je ne stagne pas…

Y aller étapes par étapes

Comment rendre tes projets possible

A ce niveau, il est important de ne pas non plus foncer tête baissée – au risque de t’épuiser, d’éteindre ta flamme intérieure dans la réalisation de ton projet

Au contraire, cela peut paraître évident mais surtout il faut y aller étape par étape. Pas après pas. Pierre après pierre. Jour après jour.

Ne pas griller les étapes que tu as prédéfini. Il faut d’ailleurs même souvent les redéfinir au fur et à mesure. Des aléas, des imprévus, des nouvelles idées sur la route…

Il faut rester indulgent envers soi-même et patient. Et il faut rester exigeant envers soi-même et impatient, aussi. C’est l’équilibre qui est difficile à trouver.

Tu ne peux atteindre le sommet si tu n’as jamais fait de randonnée de ce type… C’est tout à fait normal.

Et quoi de mieux pour t’aider dans ton ascension d’avoir un binôme, un « garde-fou » … Choisis ainsi une personne de ton entourage qui te connaît bien et qui connaît un minimum l’aventure dans laquelle tu te lances et qui saura te stopper, te guider et aussi te faire sortir la tête du guidon quand il le faut !

Un projet qui se concrète est organisé

Un projet qui se concrète est organisé

Dans cette démarche de chemin, de plan, tu vas devoir t’organiser. Intégrer des moments consacrés à ton projet dans ton quotidien, déterminer ce qui est prioritaire ou non. Faire un « rétroplanning ».

Ce n’est pas grave si tu n’arrives pas à le suivre complètement mais en tout cas n’oublie pas de faire, d’agir, d’avancer. De faire. Même si ce n’est pas parfait !!

A titre d’illustration, j’écoutais il n’y a pas longtemps une interview de Shawn Mendes dans laquelle où lui demandait comment il s’y prenait dans le processus de création de ses chansons. Il a répondu :

« Pour écrire des chansons, je crois que c’est Ed Sheeran qui le schématisait aussi, c’est comme un gros entonnoir. Il faut écrire toutes les mauvaises d’abord, les laisser sortir, pour ensuite obtenir les bonnes » – Shawn Mendes.

L’imperfection, les tests sont essentiels. En outre, il ne faut pas non plus sous-estimer le temps que chaque projet peut prendre 😊 !

Je te recommande donc particulièrement pour t’aider peut-être à concrétiser encore plus, d’auto-documenter ton avancée. D’utiliser des tableurs, un journal de bord. De faire des manuels, des tutoriels pour toi-même. Tu dois savoir où tu en es de ta réflexion et de ta réalisation à chaque étape.

Gagner en automatisme et en certains process

Gagner en automatisme et en certains process

En progressant dans tes actions régulières, la bonne nouvelle c’est que tu vas gagner en autonomie, en automatisme sur certains process, actions, étapes du projet.

Par exemple, alors qu’avant je réfléchissais beaucoup à chaque candidature que je faisais… Aujourd’hui, mon cerveau est habitué, mes yeux aussi. Je sais un peu plus vite qu’avant repérer ce qui pourrait être intéressant et répondre en fonction. En outre, alors qu’avant je patinais avec WordPress pour mes articles, à présent je sais davantage dans quel ordre m’y prendre et comment faire pour gagner du temps dans l’intégration… Résultat ? J’y prends plus de plaisir et c’est beaucoup moins fatiguant, chronophage.

L’expérience y’a que ça de vrai 😉 !

Essayer de faire différemment

Essayer de faire différemment

Un autre conseil pour rendre ton projet possible, c’est d’essayer de faire différemment de ce que tu as fait jusqu’à présent. En effet, peut-être que si tu es coincé dans ton projet, qu’il te semble toujours autant impossible, inaccessible, c’est que tu n’as pas la bonne méthode.

De ce fait, n’hésite pas à demander à des personnes qui ont déjà réussi ce que tu comptes entreprendre ! Ou alors innove complètement ! Tu pourrais être surpris dans le bon sens !!

Et dans les deux cas, tu n’as pas grand-chose à perdre.

Entretenir la flamme de ton projet

Entretenir la flamme de ton projet

C’est très important : tu dois entretenir la flamme de ton projet ! La garder allumée, la maintenir « intacte » le plus possible. Au début cela sera facile mais cela va davantage s’essouffler quand tu vas rentrer dans le dur, c’est inévitable.

C’est comme une relation amoureuse, au début c’est tout beau et après cela perd en passion, en attractivité… De ce fait, il faut donc veiller à choisir un projet qui te plais et à garder du plaisir dans ce que tu fais… Sinon c’est perdu d’avance !

Il y a ainsi des jours où tu n’auras pas envie. Où l’étape sera semée d’embûches. Où tu ne pourras pas avancer autant que tu voudrais.

Ne te force pas ! En effet, ton action est souvent plus fluide, et meilleure aussi quand tu ne réfléchis pas trop. Car contrairement à ce que l’on pourrait penser, je pense que c’est justement quand on réfléchit trop qu’au final on ne fait rien/et ou c’est mauvais.

Bien évidemment, ce point est variable. De plus, il y a quelquefois où il faudra quand même te « pousser » un peu, mais il faut garder du Sens et une certaine envie. Surtout quand on est seul, indépendant…

Créer de la magie autour de tes projets

Créer de la magie autour de tes projets

Enfin, pour rendre tes projets possible, il faut savoir créer un environnement, un mindset positif autour. Créer de la magie autour de tes projets. En effet, se lancer dans un projet – d’autant plus lorsqu’il est nouveau – ne doit pas avoir pour but de te rabaisser, de te démotiver, de faire perdre confiance en toi… Cela doit être uniquement du bon. Des progrès, de l’apprentissage, des avancées, des résultats concrets.

De ce fait, il faut essayer arrêter de se mettre de la pression à tout prix. Il faut savoir se plonger avec délices dans son projet, savoir se récompenser. Ne pas oublier sa liberté aussi. Ne pas se poser trop de questions.

Le meilleur moyen de sortir d’une impasse c’est d’y aller, de taper dedans !! Tu verras que Faire t’apporteras beaucoup plus de satisfaction. Quoi qu’il se passe. Même si c’est difficile…

Enseigner et Confronter son projet

Enseigner et Confronter son projet

Et puis, petit conseil bonus, n’oublie pas que la meilleure manière d’apprendre c’est d’enseigner ! Et pour entreprendre, c’est le même processus !

En fait, si tu « enseignes » ton projet au fur et à mesure à quelqu’un, tu pourras récolter des retours positifs et négatifs à temps et rectifier le tir progressivement. Qui plus est, tu vas continuer d’apprendre en même temps que l’autre. Tu vas avancer sereinement et beaucoup plus vite.

Confronter son projet est inévitable pour le réussir ! Tu ne peux pas le garder uniquement pour toi ad vitam aeternam.

En somme, grâce à cette dizaine de conseils, tu sais désormais comment rendre tes projets possibles. N’oublie surtout aucune étape et vas-y ! Rends ton projet possible ! Fais de tes rêves une réalité 🙂 !

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Be the First to comment.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *