entreprendre et voyager

Différences entre touriste, expatrié et digital nomade

Différences entre touriste, expatrié et digital nomade

Touriste, expatrié et digital nomade.

J’ai été les trois, durant 3 périodes de ma vie, dans plus de 3 pays différents, plus de 3 continents

Enfance, adolescence, âge adulte…

Europe, Amérique, Asie…

Je l’ai expérimenté, je sais ce que cela signifie vraiment.

Les trois sont bien différents. Chacun avec ses avantages et ses inconvénients.

Je suis contente d’avoir expérimenté les trois en ce chemin de bientôt trentenaire, à la fois « logique » et plus inattendu

En effet, je ne rejette aucun de ces « statuts », de ces formes de voyage… Bien au contraire ! Tous ces voyages m’ont été bénéfiques, même ceux auxquels je ne m’attendais pas. En outre, je pense que rien n’est incompatible ni irréversible !

Touriste VS digital nomade ?

Touriste VS digital nomade ?

Je m’explique : ce n’est pas parce que tu deviens « digital nomade », que tu ne peux pas redevenir touriste, expatrié pour un temps etc. 😊

  • Et puis, être digital nomade n’était juste pas possible avant…

D’ailleurs, si les vrais digital nomades te diront qu’ils ont aussi besoin de parenthèses « touristiques » de temps en temps… ce n’est pas par hasard.

Ainsi, quelles sont les vraies différences entre touriste, expatrié et digital nomade ? Qu’est-ce qui peut te correspondre le plus ? Comment faire le tri et le mettre en place pour toi ?

Prêt à voyager davantage ?

C’est parti !

Voyager en tant que touriste

Voyager en tant que touriste

Pour commencer, qu’est-ce qu’alors un touriste ? Qu’est-ce qui le caractérise ? Comment voyage-t-il ?

« Le mot tourisme désigne le fait de voyager pour son plaisir hors de ses lieux de vie habituels, et d’y résider de façon temporaire ». – Wikipédia.

En effet, cette catégorie de personnes voyage pour son plaisir – en dehors de sa vie quotidienne et de son travail -, pour se détendre, se cultiver… Communément, le touriste « voit du pays en suivant le guide » … C’est à dire que le touriste ne connaît pas l’endroit et se laisse généralement guider. Il prend peu d’initiatives. Le touriste voyageur se distingue de la population locale par son pays d’origine, ses habitudes, les lieux qu’il visite.

De ce fait, le touriste se fait un peu « remarquer » et sera plus sujet à d’éventuelles arnaques et/ou embellissements de la réalité sur place.

Voici comment j’appréhende cette position de touriste – avec ses forces et faiblesses :

Le touriste :

Le touriste :

AvantagesInconvénients
1.       Tu as le temps de profiter, de découvrir.1.       Tu dois demander à ton patron l’autorisation de prendre des vacances, de t’absenter.
2.       Tu visites ce qu’il faut voir.2.       Tu pars souvent au même moment que les autres et tu te retrouves au milieu de la foule.
3.       Tu prends le temps – ou pas – puisque soit tu ne fais rien, soit tu visites au pas de course !3.       Tu puises dans tes économies.
4.       Quoi qu’on en dise, tu voyages, tu prends une dose d’évasion.4.       Tu te stoppes dans tes projets, ta productivité.
5.       Tu es souvent dans ta zone de confort.5.       Tu restes souvent dans ta zone de confort.
6.       Tu t’appropries le voyage, l’adaptation, l’inconnu progressivement.6.       In fine, ce n’est pas toujours si « reposant » que cela …
7.       Tu te crées des souvenirs…7.       Le temps que tu décompresses vraiment, il est déjà temps de revenir au boulot !
8.       Plus sujet aux arnaques.
9.       Ne verra pas nécessairement la réalité de la destination…

Cela étant, il existe encore une fois autant de touristes que d’individus, de personnalités, de manières de voyager etc. donc cela reste complexe. Les avantages et inconvénients ne sont pas aussi tranchés.

Par ailleurs, je te recommande d’avoir été au minimum « simple touriste » avant de prendre un autre statut, d’adopter une autre manière de voyager… En effet, comme je te le montre dans ce tableau, les périodes touristiques servent à vraiment profiter – sans un important travail d’adaptation -, et à appréhender les aléas du voyage, de l’ailleurs, des différences linguistiques et culturelles – sans devoir te soucier de ton activité, de devoir rester productif coûte que coûte !!

Voyageur et touriste

Voyageur et touriste

Concrètement, j’ai été touriste une grande partie de ma vie et c’est ce qui m’a donné le goût et appris des voyages avant tout !

La différence entre un voyageur et un touriste c’est que déjà le voyageur s’approprie l’ailleurs, le voyage… Il fait l’effort d’apprendre de la destination, de nouvelles cultures etc.

En fait, la critique que je peux donc avoir à l’encontre des touristes – d’où certains clichés – c’est vraiment lorsque l’on part quelque part et que l’on ne fait que passer de sa chambre, au bar, à la piscine tout en continuant de parler H24 français… Personnellement, j’ai toujours visité, mangé local, appris et parlé des mots dans la langue… Même petite.

En tout cas, le tourisme reste temporaire… Et c’est ici ce qui nous conduit progressivement aux différences entre touriste et expatrié.

Etre expatrié :

Etre expatrié

En effet, être expatrié c’est une situation de vie bien spécifique.

Pour ma part, j’ai été expatriée aux Etats-Unis car mon père y a été muté pour une mission professionnelle de deux ans et la famille a suivi !

Honnêtement, à 12 ans, ce n’est pas vraiment quelque chose que j’avais choisi et avant cela je n’avais jamais entendu parler d’expatriation… Oui, j’aimais déjà beaucoup voyager, mais jamais je n’aurai pensé vivre cette expérience et si tôt de surcroit.

J’ai donc pendant 2 ans, vécu à Cleveland, Ohio, Etats-Unis. J’ai été à l’école américaine, je me suis fait des amis expats et américains… J’ai découvert une autre langue vivante, d’autres modes de vies, une autre culture, d’autres activités… Pour ne rien te cacher, c’était hyper déroutant.

« Un expatrié est un individu résident dans un autre pays que le sien. Le terme vient des mots grec exo et patrida. Dans le langage courant, il sert généralement à désigner des professionnels hautement qualifiés s’établissant à l’étranger pour des raisons professionnelles ». – Wikipédia

Cette définition est juste. Nous y étions avant tout pour le travail de mon père… J’étais donc même plutôt « fille d’expatrié » qu’expatriée « pur » … Là aussi, c’est relativement complexe. En effet, l’expatriation est une expérience qui n’est pas toujours si facile que cela en a l’air…

Tu es à la fois géographiquement ailleurs et en même temps professionnellement tu es rattaché à ton entreprise, ton pays d’origine… – à moins que tu y deviennes un travailleur local, ton propre chef d’entreprise… !

Tout plaquer pour aller vivre ailleurs est une vraie aventure ! Et l’herbe n’est pas toujours forcément plus verte dans cet ailleurs… !!

En tout cas, cela a de multiples bénéfices sur le court et/ou le long terme :

L’expatrié :

L’expatrié 

AvantagesInconvénients
Tu découvres une destination comme un local, sous tous les angles.Devoir tout quitter
Tu t’ouvres et t’imprègnes d’une nouvelle cultureL’expatrié n’est jamais vraiment un local, ou alors cela va lui prendre beaucoup de temps
Tu peux découvrir un ailleurs, un mode de vie, une destination qui te corresponds beaucoup plusParfois, tu peux ne pas avoir accès à certains droits sur place comme le vote etc.
Tu peux « recommencer » à zéroDans cette situation, tu peux avoir le mal de ton pays d’origine
L’expatriation a moins de « filtres » …Cela peut te dégouter d’une destination

Concrètement, là aussi, c’est variable. Certains expatriés vont vivre là-bas dans un cercle français ou autre fermé, composé uniquement d’expats, d’autres seront entre-deux… En tant qu’expatrié, je pense qu’il y a presque autant d’avantages que d’inconvénients. L’important, c’est comment Toi tu vas le vivre.

Et aussi, si tu vas rester définitivement sur place ou rentrer en France après…

Déjà plus de 15 ans plus tard – j’ai été expatriée en 2004-2006 -, aujourd’hui je fais le bilan de mon expérience d’expatriation et je reste mitigée.

J’étais adolescente, c’était particulier… J’ai mis du temps à parler anglais, j’ai fait des erreurs… J’aurais voulu le vivre autrement… Mais en tout cas, sur le long terme – même si je ne m’en rendais pas compte et que cela a été difficile à l’époque – cela m’a beaucoup apporté !! J’ai appris l’anglais, j’ai découvert d’autres réalités, d’autres modes d’apprentissage… C’est une partie importante de qui je suis aujourd’hui.

  • D’ailleurs, n’hésite pas à me dire si un article spécial « expatriation pour les enfants » te dirait !

Expatriation : rythme de vie normal mais ailleurs

Expatriation : rythme de vie normal mais ailleurs Concrètement, l’expatrié a des journées de travail dites « standard ». Il travaille toute la semaine, doit régler ses factures, impôts, doit rendre des comptes à un patron… Cependant, il peut voyager à l’intérieur du pays et dans des destinations proches durant ses congés, tester une autre culture et manière de vivre, avoir une base confortable… Avoir une vie quasi normale, tout en n’étant pas dans son pays d’origine.

J’espère qu’à ce niveau tu parviens à bien faire la différence, à identifier ce qui serait possible pour toi… 😉 !

Cela nous amène enfin au point culminant ici en 2021 : l’avènement du digital nomadisme et les particularités de devenir et d’être digital nomade.

Entreprendre et voyager : la particularité du digital nomade

Différences entre touriste, expatrié et digital nomade

Avec l’avènement du télétravail, du « remote work », le digital nomadisme est en plein essor.

De ce fait, qu’est-ce qu’un digital nomade ? Comment le reconnait-on ?

J’en ai déjà parlé sur le blog et en podcast, un digital nomade se présente comme quelqu’un qui peut grâce à son activité « travailler tout en voyageant » ou « voyager tout en travaillant ». C’est un Mode de vie à la fois inspirant et connecté. Ce mode de vie a été rendu possible par les nouvelles technologies, une certaine démocratisation du voyage, du Wi-Fi

Cependant, comme pour tous les voyageurs, il y a pleins de digital nomades différents – aussi bien des c…. Que des bienveillants. Eh oui, même en digital nomadisme, on n’est pas chez les Bisounours ! On est sur du business – en ligne – avant tout !

En tout cas, le digital nomadisme est un mode de vie attractif pour les Millenials, qui assistent et suivent la transformation du monde professionnel à l’échelle de la planète.

En fait, le digital nomade part en général plus longtemps qu’un touriste et ces départs se préparent !

Etre en mesure de pouvoir le faire, de pouvoir voyager et travailler si on le souhaite, c’est cela qui est top ! C’est de choisir quand on se repose et quand on travaille ! On redistribue les cartes dans la semaine… Plus rien ne t’empêche de te reposer le lundi et de bosser le dimanche si tu le sens mieux ainsi 😊 !!

A mon sens, c’est l’Avenir.

Je te récapitule donc rapidement les avantages et inconvénients pour le digital nomade :

Digital Nomade :

Digital Nomade

Avantages Inconvénients
Tu peux partir quand tu veux et pour la durée de ton choixGérer le décalage horaire
Tu peux organiser tes journées comme tu veuxLa solitude
Tu vis beaucoup plus d’expériences, de rencontres… sans attendre des vacances, la retraiteLes temps de recherches, d’adaptation au logement
Tu t’inspires en permanenceLe manque de confort parfois – idem pour la connexion, le manque de puissance de Wifi, d’internet
Tu apprends beaucoupDevoir tout « reconstruire » à chaque endroit
Tu sors de ta zone de confortGestion administrative, courriers et taux de change
Tu gagnes en sérénité, en bien-être, en confiance en soi…Les changements de carte Sim, les prises différentes…

Puissant, non ? 😉

Bien évidemment, concernant les inconvénients, sache qu’il y a des solutions mais tu dois les avoir à l’esprit… !

En revanche, je n’insisterai jamais assez là-dessus, même s’il est souvent passionné par son activité en ligne, un digital nomade ne décroche pas ! Il ne s’arrête jamais complètement, il a toujours un pied dans son travail !! Une activité réellement rémunératrice qui lui permet de financer son logement, sa connexion internet, sa carte sim locale, ses loisirs et bien plus !

Aussi, le voyage ne doit pas être une fuite à tes problèmes… Devenir digital nomade n’est pas une fin en soi, ne l’oublie pas ! Cela t’apporte maints bénéfices et j’adore ce mode de vie mais pour autant j’ai également mes soucismême les pieds dans l’eau – comme tout un chacun… 😊 !

Néanmoins, être loin permet souvent de se ressourcer, également de relativiser.

Voyage et liberté géographique

Voyage et liberté géographique

Pourquoi alors tant de quiproquos, de mélanges entre ces trois formes de voyages ? Parce que d’abord le voyage les rapproche, et ensuite parce que les deux dernières formes ne sont pas si réellement « connues » …

De plus, le point d’accord et Graal in fine c’est la liberté géographique !! En effet, le but ultime c’est de pouvoir être « libre » de traverser les frontières, de se rendre où l’on veut, de se faire des expériences, de découvrir… Tout en affectant positivement notre travail, notre activité !

L’objectif c’est bien de pouvoir travailler de partout – sauf si l’on se pose un peu en tant que touriste 😊…

Comment mettre en place ces formes de voyages

Comment mettre en place ces formes de voyages

De ce fait, comment faire le tri entre les trois et comment le mettre en place ? Comment voyager davantage ? Comment être soit touriste, soit expat, soit digital nomade ?

Pour être touriste, c’est relativement simple et « traditionnel ». Tu réserves tes transports, ton logement et c’est bon… ! En outre, tu peux réserver aussi un circuit, un séjour tout compris… Globalement, tu as du choix !

Pour l’expatriation, c’est souvent beaucoup plus « radical », ponctuel. En outre, c’est aussi un peu souvent de l’ordre du hasard, de l’opportunité.

En effet, ce sont souvent tes supérieurs qui vont te proposer inopinément une expatriation…

Tu peux aussi demander à ton patron, ou bien choisir d’implanter ton entreprise dans un pays à l’étranger qui te fait envie, où tu décèles des possibilités…

Schématiquement, pour être digital nomade, la première étape c’est de choisir l’activité que tu vas pouvoir effectuer 100% en ligne. La deuxième est de mettre ton activité sur les rails. La troisième est d’avoir des clients réguliers. La quatrième est de partir… La suite au prochain épisode 😉 !!

Quelle que soit la forme de voyage que tu choisis, n’oublie pas de fixer tes objectifs avant !

Chaque voyage doit t’apporter des bénéfices différents : du repos, l’apprentissage d’une nouvelle culture, un équilibre entre professionnel et personnel…

En somme, les différences sont bien présentes – et belles – entre touriste, expatrié et digital nomade !

Si tu souhaites toi aussi voyager davantage, bénéficier de mon expertise, n’hésite pas à me contacter ! Je te souhaite des expériences à l’international et des voyages par milliers !!

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
7 comments

Très intéressant cet article ! Pour le coup, j’essaie vraiment de me construire une vie de digital nomade, même si je ne suis pas forcément amené à travailler. Mais au moins, plus de patron, j’organise mes journées comme je le veux, et avec un salaire pour lequel je fournirai les efforts nécessaires pour l’avoir ! Le pied quoi 😉

Ah pouvoir voyager longtemps tout en gagnant sa vie ! C’est vraiment un rêve 🙂
Pour moi l’une des contraintes majeures pour parvenir à réaliser ce mode de vie, c’est que si tu es en couple, il faut obligatoirement que les deux aient la même envie mais ce sont des choix de vie qui se discute ensemble 🙂

J’ai vécu à l’étranger par période, et je rêve de m’expatrier définitivement.
Mon problème : trouver le bon endroit, je n’arrive toujours pas à me décider et donc à sauter le pas…
Merci pour cet article et ton témoignage qui nous éclaire un peu.

Bonjour, merci pour ce bel article qui nous questionne sur notre vision du “voyageur” selon nos objectifs personnels. Pour ma part, je voyage pour vivre une expérience. À ce titre, je ne me sens jamais vraiment “touriste”. Mon rêve serait de devenir digital nomade mais j’ai peur que mon activité passion ne m’enferme dans ma bulle et que du coup je ne profite pas de découvrir de nouvelles choses. Il faut trouver un juste milieu !

Très intéressant cet article, ayant moi-même été expatriée 5 ans ! 🙂 Après, je me questionne aussi sur le terme générique d’expatrié car finalement, ce n’est pas mon entreprise qui m’a envoyé à l’étranger, c’est moi qui ai décidé de partir et ai postulé dans divers pays avant d’être retenue ! Donc est-ce qu’on pourrait dire “expatrié” ou y-a-t-il un autre terme plus “générique” ?

Très bel article 🙂
Personnellement j’ai eu la chance de vivre une 4ème option… L’année sabbatique passée avec mon sac à dos sur les routes d’Amérique du Sud. Pas des vacances, pas une expat’… Plus une aventure ! Merci pour cet article en tous cas… le voyage c’est l’ouverture d’esprit de toutes façons 🙂

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *