entreprendre et voyager

Entreprendre, créer, c’est mieux que travailler !

entreprendre, créer, c’est beaucoup plus attractif et mieux que travailler

Entreprendre, créer, c’est mieux que travailler !

Entreprendre, créer, c’est mieux que travailler !

Entreprendre c’est mieux que travailler…  Et si on regardait ce qui nous génère des revenus d’une manière différente ? Car c’est bien de cela qu’il s’agit sur ce blog. De gagner de l’argent pour pouvoir voyager. De voyager tout en continuant de gagner de l’argent !

Entreprendre est ainsi un excellent levier pour ne pas attendre des vacances, la retraite, pour voyager et générer ses propres revenus. Cependant, cela va bien au-delà de cela. Pour moi, c’est un processus qui te conduit à réfléchir sur ton activité professionnelle, à créer, à envisager le « travail » d’une manière différente. Positive…

En effet, ne crois-tu pas qu’entreprendre, créer, c’est beaucoup plus attractif et mieux que travailler ?

entreprendre, créer, c’est beaucoup plus attractif et mieux que travailler

Travailler… Ce mot dont on nous a tant rebattu les oreilles depuis notre enfance…

« Travaille, travaille », « Vas travailler » … « Si tu ne travailles pas bien à l’école tu n’auras pas un bon travail plus tard ».

Quand je regarde ces mots prononcés, je me rends compte à quel point c’est stupide et surtout négatif.

D’abord, on ne nous a jamais expliqué vraiment ce qu’est vraiment travailler, ensuite on ne nous a jamais vraiment appris comment bien le faire, et enfin quelle drôle d’idée pour un enfant qui ne connaît que l’école, qui est innocent et désireux d’apprendre, de lui parler déjà de sa vie d’adulte… au lieu de l’aider à se construire avant, de profiter justement du fait qu’il n’a pas encore été dégouté pour lui inculquer pleins de choses utiles et intéressantes

Pour ma part on ne m’a jamais encouragée dans l’écriture et c’est un regret que j’aurai toujours même si j’essaie de rattraper le temps perdu

Et puis, je ne sais pas pour toi mais quand je regardais mon père qui travaillait comme un fou, rentrait tard, était souvent absent, personnellement cela ne me faisait pas trop envie… Alors certes, cela peut être du plaisir – sous une autre forme – et convenir à certains ; mais c’est complexe.

Cependant, je comprends quand même mieux à présent pourquoi le travail ne m’était pas attractif – et ne l’est pas pour une majorité de personnes.

Le mot lui-même est déjà envisagé négativement : « labeur »… Et même au-delà de cela.

« Le mot travail vient du latin tripalium, qui était, je vous le donne en mille, un instrument de torture composé de trois pieux ! Historiquement, le travail désigne, en effet, la souffrance, la douleur, en particulier celle que peut endurer une femme lors de l’accouchement. On parle encore d’une salle de travail, d’une femme en travail. Le mot travail a ensuite évolué vers le sens moderne d’activité professionnelle rémunérée ». – orthodidacte.com

Et puis, quid de l’indépendance ? De l’individualité ? Du Sens de son activité ?

Et puis, quid de l’indépendance ? De l’individualité ? Du Sens de son activité ?

Pourtant, cela me semble être des questions fondamentales…

C’est pourquoi, je voulais ici revaloriser le « travail ». L’aborder sous un autre angle qui fait toute la différence : l’enthousiasme !

La joie, la bienveillance, la « simplicité », la curiosité.

Le but que tu dois te fixer est de travailler naturellement. De t’y mettre sans réfléchir. De travailler à l’enthousiasme. Juste parce que tu en as envie. Que tu es foncièrement intéressé par ce que tu fais, que ça t’inspire.

« Travailler à l’enthousiasme ».

Cela peut rester difficile, exigeant, mais moins contraint, pénible.

  • J’ai bien conscience que l’on a tous une sensibilité différente et évolutive vis-à-vis du travail, je te donne simplement ici ma vision et mon ressenti. Je ne cherche en aucun cas à généraliser.

Néanmoins, dans le monde de l’entrepreneuriat et dans le monde professionnel en général, il y a jusqu’à présent une certaine culture du « toujours plus », de la méga-productivité, de l’argent, toujours plus d’argent.

Alors oui, au début gagner de plus en plus d’argent peut être motivant, mais au bout d’un moment je pense que cela n’est plus suffisant pour continuer à prendre du plaisir à travailler, devrais-je dire à entreprendre 😊.

Les professionnels sont épuisés, ils ne profitent plus, ils passent à côté de moments familiaux et amicaux…

Ce n’est pas pour rien si beaucoup de millionnaires continuent de « travailler ». Gagner énormément d’argent c’est bien tant que l’on n’y sacrifie pas son quotidien, son mental, sa santé mais ce n’est pas le but premier.

Pourtant je pense qu’il peut en être autrement. Qu’une activité rémunératrice ne nécessite pas nécessairement de se lever au son du réveil en grognant, de compter les heures, voire de passer à côté de sa vie.

Reprendre goût

Reprendre goût

Tu vas beaucoup plus prendre goût au travail, au business si tu changes de positionnement. Qui plus est, une activité choisie et bien faite, c’est puissant et cela fait toute la différence. C’est le sentiment de choisir et non subir.

Tu vas avoir envie de t’auto-améliorer spontanément.

C’est assez fou quand ça arrive. J’étais loin d’être une grande bosseuse avant. Et pourtant… Mais en fait, la majeure partie du temps je « travaille » sans vraiment trop y penser. Cela représente plus de l’activité pour moi… Car en entreprenant, en créant, je choisis au quotidien ce que je fais !

De plus, ça redistribue complètement les cartes !

Tu vois là, j’écris un samedi matin à 7h30 et c’est un pur Bonheur ! Les mots coulent sur mon clavier, c’est calme et je commence ma journée par cela ! J’adore !!

Au lieu de t’appuyer sur des forces extérieures pour te motiver – argent, météo, bon vouloir d’un patron – appuie toi sur tes propres forces intérieures 😊 !

L’être humain aime et a besoin d’entreprendre, de créer, d’accomplir, de réaliser, d’agir. Si ce n’était pas le cas, on ne serait pas malheureux lorsque l’on ne fait « rien de sa vie » …

On ne construirait pas des Légos, on ne ferait pas des œuvres d’Art… En outre, si la création de contenus est si populaire aujourd’hui ce n’est pas un hasard.

En effet, d’un point de vue déjà psychologique, l’Action est génératrice d’endorphines, de bien-être, d’avancée. Ce qui est très bénéfique.

C’est l’Action, l’entrepreneuriat, la création qu’il faut donc viser ! Pas le Labeur !

Et c’est un vaste sujet… !

Le problème comme tu le sais c’est qu’on nous a fait perdre de vue la notion de travail plaisir naturel, pour nous amener à une conception du travail « utile », forcé, non agréable.

Pourquoi ??

Pourquoi ??

En tout cas, sans faire la politique de l’Autruche, pour moi l’entrepreneuriat, la création est une réponse pour apporter une dimension agréable à une activité rémunératrice. Un espace où tu dois te fixer tes règles du jeu. Oublier les freins, les difficultés éventuelles, pour te dire que c’est Possible, que tu peux bien le vivre, être fier du sentiment accompli à la fin de ta journée. Vouloir y retourner le lendemain.

Tu vas me dire « oui, mais comment fait-on ? » et est-ce que cela n’a pas certaines limites ?

Fais ce que tu aimes faire 😊 ! Cela te sera beaucoup plus facile de faire avec plaisir et d’être performant !

Pour ma part, le premier métier que j’ai voulu faire c’était écrivain. Cette idée n’est venue d’aucune source extérieure, simplement de moi. Selon mon profil INFP, j’aurai dû poursuivre là-dedans… Aujourd’hui, après maints détours, comme par hasard je me retrouve à écrire. Il n’y a pas de secrets là-dedans. C’est le premier domaine où je laissais libre court à mon imagination, sans que personne ne me le demande, naturellement

Le conseil majeur que j’ai donc envie de te donner ici c’est de renouer avec l’enfant que tu étais.

Celui qui n’avait pas de peurs, aucunes limites, de l’innocence, de l’espoir…

Deviens la personne que tu voudrais être.

Ou alors demande toi ce que tu aimes faire et qui pourrait te générer des revenus tout en « t’amusant », tout au moins tout en prenant du plaisir 😊 ! Regarde par exemple du côté des profils « 16 personnalités », cela peut t’aider.

Je ne dénigre pas du tout le sérieux, l’exigence, l’ambition dans une activité. Seulement, je pense qu’il est important de se souvenir d’y garder une grande place de joie

Les limites

Les limites

Comment savoir dans quoi on est bon ? N’est-ce pas risqué de travailler uniquement dans un domaine où l’on se sent « bien » … ?

Encore une fois, c’est en forgeant qu’on devient forgeron.

Et puis, le « bon travail », inspiré, sérieux, productif, fait avec passion, va te nourrir… Créer un cercle vertueux. Attention, tu pourrais même devenir accro ! Ne tombe juste pas dans le piège des entrepreneurs trop « investis » … ! Nous y reviendrons 😊.

L’entrepreneuriat : donner du sens à son quotidien

L’entrepreneuriat : donner du sens à son quotidien

Enfin, comme entreprendre c’est brièvement le fait de construire, de créer quelque chose de nouveau au quotidien, c’est plus dynamisant car on est dans l’innovation, la remise en question permanente.

En outre, on n’est plus dans la simple exécution mais dans une vision professionnelle complète ! On est décloisonné et c’est tellement plus enrichissant… !

En entreprenant, en créant, en nous exprimant dans notre activité professionnelle, on redonne du sens à notre quotidien. On sait pourquoi on fait une activité et pas une autre. Et ça, c’est tellement un poids en moins sur les épaules… ! Le pire quand on travaille « mécaniquement » c’est que l’on est dans le flou, il n’y a pas de motivation, pas d’épanouissement.

Et moi tout ce que je te souhaite, c’est de pouvoir ouvrir les yeux, aller Ailleurs.

En somme, tu vois bien qu’entreprendre, créer, c’est tellement mieux que juste travailler… ! Tu n’as pas besoin d’attendre l’Idée géniale, la Perfection, le Bon moment… Redonne du sens à ton activité professionnelle ! Suis ton instinct et crée ! Entreprend ! Lance tes projets dès à présent !

Si tu as des questions, fais-m’en part dans les commentaires, je serais ravie de t’aider 😊 !

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Be the First to comment.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *