Sélectionner une page

Entreprendre en Afrique du Sud… Un vaste pays lointain dont je n’ai eu que quelques aperçus… Des aperçus par mes lectures de l’explorateur Mike Horn, ou encore via deux Youtubeurs /influenceurs/entrepreneurs anglophones (« Fun For Louis » et « Rayawashere ») qui sont restés au Cap plusieurs mois et cela avait l’air génial… !

Comme maintes destinations, c’est un pays que je ne connais pas du tout mais cela m’a donné envie d’en savoir plus !

  • Et justement ce que je cherche aussi à faire à travers le blog c’est vous inspirer, vous donner des billes, vous pousser à la curiosité et à aller expérimenter par vous-mêmes… !!

Entreprendre en Afrique du Sud

Entreprendre et voyager en Afrique du Sud

Ainsi, après l’Australie ou encore la Chine, je poursuis mon challenge entreprendre et voyager ailleurs ! Je vais un tour d’horizon de l’état actuel – le plus récent possible – de l’Afrique du Sud en termes d’entrepreneuriat, de voyages… J’espère que cette exploration numérique – dans un premier temps – te plaira ! Je vais te faire une synthèse, te donner le fruit de mes recherches…

Entre grande puissance africaine, paysages magnifiques, fragilités et opportunités, l’Afrique du Sud est une terre de contrastes très intéressante pour ta liberté géographique… !

Accroche ta ceinture, c’est parti !!

L’Afrique du Sud en quelques mots

L’Afrique du Sud en quelques mots

L’Afrique du Sud est un pays d’Afrique australe, tout au Sud, qui est bordée à l’ouest par l’océan Atlantique et à l’est par l’océan Indien.

Cette république, membre du Commonwealth bien qu’à l’origine colonisée par la Hollande, se compose de 9 provinces :

  • Cap-Nord ;
  • Cap-Est ;
  • Cap-Ouest ;
  • Etat Libre ;
  • Kwazulu-Natal ;
  • Nord-Ouest ;
  • Mpumalanga ;
  • Gauteng ;
  • Limpopo.

Il y a aussi deux pays indépendants très peu connus en son sein, le Lesotho et l’Eswatini.

C’est un grand pays qui fait environ 2,5 fois la France.

Cette vaste nation comporte plusieurs capitales, dont Le Cap et Pretoria, la capitale fédérale… Aussi, beaucoup de langues vivantes, de dialectes s’y mélangent : afrikaan, anglais, ndebele, pedi, sotho, swazi, tsonga, zoulu…

La situation économique de l’Afrique du Sud

La situation économique de l’Afrique du Sud

Entreprendre en Afrique du Sud est intéressant à plusieurs niveaux… En effet, selon le Larousse.fr, deuxième puissance économique du continent africain, derrière le Nigeria, l’altitude de ce pays « modère les températures dans cette zone subtropicale, ce qui a favorisé l’importance du peuplement d’originaire européenne, la nature des productions agricoles – maïs, sucre, vins – et l’extension de l’élevage – ovins et bovins ».

Concrètement, la richesse du sol sud-africain est précieuse. En effet, l’Afrique du Sud fait partie des grands producteurs mondiaux de diamants, d’or, de chrome, de charbon, d’uranium… L’industrialisation se concentre autour de Johannesburg – la plus grande ville d’Afrique du Sud – et dans les ports – par exemple à Durban.

Cependant, l’économie de l’Afrique du Sud est fragile à certains niveaux… En effet, bien que l’Afrique du Sud soit reconnue en tant que grande destination africaine – surtout au niveau touristique, avec des parcs naturels et animaliers magnifiques – il semblerait que celle-ci ait encore du chemin à faire. Son potentiel reste important.

Concrètement, comme le souligne businessfrance.fr, en 2021, après une dizaine d’années difficiles, sa « gouvernance a été nettement améliorée depuis l’arrivée au pouvoir en février 2018 de Cyril Ramaphosa » … Qui plus est, l’Afrique du Sud se distingue par un développement, un cadre incomparable au reste de l’Afrique… !

L’économie sud-africaine est ouverte à l’international, résolument moderne, variée – ce n’est par hasard si l’Afrique du Sud est membre du G20 ou encore des BRICS 😊 !

  • A noter que le BRICS désigne un groupe de 5 pays spécifique qui se réunit en sommets annuels depuis 2011… Ces cinq pays sont le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud.

Différents secteurs d’activités en Afrique du Sud

Différents secteurs d’activités en Afrique du Sud

De plus, le secteur des services y est en croissance. Notamment en finance, immobilier et services aux entreprises… Ce marché constitue aujourd’hui 60% du PIB de l’Afrique du Sud.

Par ailleurs, l’automobile et la fabrication de composants de véhicules est un secteur d’activité important en Afrique du Sud… En effet, ce pays produit plus de 500 000 véhicules par an. Plusieurs grands constructeurs mondiaux y sont présents, comme :

  • Toyota ;
  • Volkswagen ;
  • Mercedes Benz ;
  • General Motors.

L’Afrique du Sud exporte ses voitures principalement vers l’Europe, les Etats-Unis et l’Afrique subsaharienne.

Les entrepreneurs sud-africains

Les entrepreneurs sud-africains

L’Afrique du Sud est bel et bien une terre propice à l’entrepreneuriat, au développement de différentes entreprises… En voici quelques illustrations avec ce top 4 d’entrepreneurs sud-africains !

Le premier de ce top 4, est Jacobus Petrus Koos Beeker, le président du groupe de médias Naspers. Naspers fait partie des huit plus importantes entreprises de médias dans le monde. Sa capitalisation boursière s’estime à 46 milliards de dollars… Ce qui en fait la plus importante entreprise de médias hors de la Chine, de l’Inde et des Etats-Unis !

Naspers est présente dans 130 pays et est côtée à la Bourse de Londres et de Johannesburg.

Ensuite, parlons de Patrice Motsepe. C’est un avocat, homme d’affaires et dirigeant sportif en Afrique du Sud. Il est notamment président d’Africain Rainbow Minerals, une référence pour le commerce de l’or et d’autres minerais. En outre, il possède le club de football sud-africain Mamelodi Sundows et il est devenu récemment président de la Confédération Africaine de Football.

Troisième exemple, Johann Peter Rupert, un homme d’affaires d’Afrique du Sud. Aîné des enfants du magnat Anton Rupert, c’est un entrepreneur hors-pair !

  • « Magnat est le surnom de diverses personnalités puissantes dans les domaines de la finance et de l’industrie et des médias. Elle correspond de nos jours à l’expression « oligarque » qui s’attache parfois aux milliardaires d’origine russe. » – Wikipédia.

Johann Peter Rupert est président des entreprises de luxe Richemont (Suisse). Sa fortune et celle de sa famille s’estiment actuellement à 7,7 milliards de dollars.

Et puis, nous pouvons également citer Nicholas F. Oppenheimer. C’est un homme d’affaires sud-africain, notamment président de l’entreprise d’extraction de diamants De Beers et de Diamond Trading Company.

L’entrepreneuriat encouragé en Afrique du Sud

L’entrepreneuriat encouragé en Afrique du Sud

En Afrique du Sud, à côté des grandes puissances, plusieurs initiatives se lancent pour encourager l’entrepreneuriat. En effet, par exemple Lydia Zingoni veut créer une génération de jeunes entrepreneurs… Dans son objectif de lancer 1 million de nouveaux entrepreneurs à l’horizon de 2030, des programmes autour de l’entrepreneuriat pour les jeunes, se multiplient…

Lydia Zingoni est la fondatrice de « Teen Entrepreneur », au Cap, et son programme est déjà demandé par plusieurs autres pays africains. Le but de « Teen Entrepreneur » est de créer des programmes, des accompagnements pour aider les jeunes africains à développer leurs idées et des compétences clés en business. Ils accèdent à du soutien pour transformer leurs idées en vraies entreprises.

La naissance de « Teen entrepreneur » s’explique par une réelle demande de la part de jeunes auprès de Lydia Zingoni lorsqu’elle travaillait pour la Cape Peninsula University of Technology en 2006. En effet, en Afrique du Sud et dans le reste de l’Afrique, beaucoup souhaitent créer leur propre entreprise mais ils ont peu de soutien pratique… A travers « Teen Entrepreneur », Lydia espère casser certaines barrières et combler ce problème.

« Ceux que voulez voir créer une entreprise en 2030 sont probablement à l’école en ce moment. Vous devez les atteindre maintenant afin de créer cet état d’esprit et commencer à construire la structure de soutien autour d’eux. » – Lydia Zingoni.

Créer son entreprise en Afrique du Sud

Créer son entreprise en Afrique du Sud

En tant que carrefour pour l’océan Indien, porte d’entrée vers l’Afrique, le gouvernement sud-africain est à la recherche d’investisseurs nationaux et internationaux.

De plus, tu peux créer ton entreprise en Afrique du Sud. Comment ?

Concrètement, il y a 4 types possibles d’entreprises, de formes juridiques pour entreprendre en Afrique du Sud :

  1. L’entreprise à responsabilité limitée privée.
  2. L’entreprise à responsabilité limitée publique.
  3. La société fermée.
  4. Le partenariat.

A savoir que le capital des deux premières formes d’entreprises n’a pas de limites. De plus, aucune des deux formes d’entreprises n’exigent aucun montant d’investissement minimum.

L’entreprise à responsabilité limitée privée doit compter au minimum 1 associé. Leur responsabilité se limite au montant qu’ils apportent au capital de l’entreprise.

L’entreprise à responsabilité limitée repose sur le même principe d’un associé au minimum. Cependant, la responsabilité se limite à la valeur nominale des actions que chacun des deux partenaires possède.

La société dite « fermée » ne compte qu’un seul partenaire dont la responsabilité est illimitée.

Le « partenariat » s’effectue de 2 à 20 personnes. La responsabilité des partenaires actifs est non limitée alors que la responsabilité des partenaires passifs se limite à la somme apportée au capital de l’entreprise.

Une fois ces formes juridiques en tête, il va te falloir effectuer un processus qui dure entre trois semaines et 6 mois au meilleur des cas.

Le processus pour créer son entreprise en Afrique du Sud

Le processus pour créer son entreprise en Afrique du Sud

Premièrement, pour créer son entreprise en bonne et due forme en Afrique du Sud, il faut s’inscrire à la Commission des entreprises et de la propriété intellectuelle – CIPC.

Cette inscription peut s’effectuer soit via le site web du CIPC, soit directement dans leurs succursales à Pretoria, Johannesburg et Cape Town. Tu devras donner tes informations personnelles, les informations relatives à l’entreprise – actions, année financière, coordonnées etc.

Les frais sont dans la monnaie locale sud-africaine : le rand. Inscrire son entreprise coûte 125 rands, auxquels s’ajoute 50 rands de frais pour réserver le nom de son entreprise. Ensuite, après avoir été payé, il faut compléter une démarche qui se reçoit par email afin d’accéder officiellement à la demande.

Troisième étape pour créer son entreprise en Afrique du Sud : ouvrir un compte en banque.

Quatrième étape : s’inscrire auprès des services fiscaux sud-africains (SARS). Après que le CIPC t’auras enregistré, tu devras te rendre sur place au SARS pour inscrire ton entreprise au service fiscal sud-africain. Tu y auras encore des formulaires à remplir.

Comme en France, si ton entreprise dépasse un certain seuil, tu devras l’inscrire à la TVA… En Afrique du Sud, il est fixé au million de rands ! Sachant qu’1 rand est égal à 0,056 euros, tu as de la marge… !! Bien évidemment, si l’entreprise grossit, il s’agit de bien s’informer sur les diverses formalités à respecter… Cependant, si tu n’atteins pas le million de suite, cela me paraît relativement simple… 😉 !!

De plus, sache que le gouvernement sud-africain reste à l’écoute des entrepreneurs qui veulent s’implanter en Afrique du Sud. N’hésite pas non plus à consulter le site du gouvernement sud-africain car il propose de nombreuses ressources et informations pour l’entrepreneuriat en Afrique du Sud (si besoin d’aide en anglais, tu peux me contacter…) !

Pourquoi entreprendre et voyager en Afrique du Sud

Pourquoi entreprendre et voyager en Afrique du Sud

En quelques mots, pourquoi entreprendre en Afrique du Sud ? Pourquoi y entreprendre et voyager ? 😊

D’après mes recherches, la fiscalité en Afrique du Sud s’adapte relativement bien aux entrepreneurs… Là-bas, l’imposition de la taxe sur les bénéfices s’établit à 33,2% du chiffre d’affaires alors qu’en moyenne en France elle est de l’ordre de 65,6%…

Ensuite, en Afrique du Sud, malgré certaines difficultés, la progression économique reste bonne et favorable à la création d’entreprises. De plus, l’Afrique du Sud est un excellent pays pour obtenir des crédits.

De surcroît, avec une population jeune et un pays prometteur en termes de nouvelles technologies, l’Afrique du Sud constitue à la fois une source non négligeable de clients et de possibilités… Comme tu le vois, les avantages et raisons de s’y implanter ne manquent pas… Et d’autant plus en tant que digital nomade, entrepreneur voyageur… !

Digital nomadisme en Afrique du Sud

Digital nomadisme en Afrique du Sud

Comme je te le disais dans l’introduction, j’ai vu des exemples concrets d’entrepreneurs qui y ont eu des expériences de digital nomadisme… !

C’est une destination intéressante pour entreprendre et voyager ailleurs ! En plus des possibilités en termes de business, d’entrepreneuriat, l’Afrique du Sud comporte de multiples paysages magnifiques, des cultures, une large palette de personnes, et de modes de vie différents, à rencontrer, à s’inspirer.

C’est une nation propice à l’aventure, à l’enrichissement professionnel… ! L’environnement y est agréable, les infrastructures sont de qualité et la bonne couverture internet est là. En outre, face à l’arrivée des digital nomades internationaux en Afrique du Sud, les cafés, espaces de coworking se multiplient.

Si tu y vas, tu peux en plus partir explorer les pays voisins à des coûts très abordables ! Ta journée de travail finie c’est un vrai paradis pour des safari-photo, du kitesurf, de la plongée, du kayak… En outre, pour maints lieux naturels à découvrir…Toutes les personnes qui en reviennent en sont enchantées 😉 !!

Où entreprendre et voyager en Afrique du Sud

Où entreprendre et voyager en Afrique du Sud

L’Afrique du Sud est un vaste pays… Ainsi, peut-être te demandes-tu où aller ? Où y entreprendre et Voyager ?

Première grande ville d’Afrique du Sud, Johannesburg est incontournable ! C’est un centre culturel, de business, dynamique et tendance… Cependant, fais attention, à côté d’un fort développement, il y a de nombreux quartiers pauvres et bidonvilles…

  •  Fais toujours attention à ta sécurité ! Ne visite pas certains lieux seul(e)… En outre, ne choisis pas n’importe quel quartier pour te loger, t’installer, t’implanter…

Différentes villes en Afrique du Sud

Différentes villes en Afrique du Sud

Ensuite, il est intéressant d’aller à Cape Town – dite Le Cap. Cape Town est reconnue comme l’une des plus belles villes au monde… Avec son littoral magique, son élégance architecture et son nombre conséquent de cafés, de restaurants, c’est un très bon choix où tu devrais faire de nombreuses rencontres… Et bien évidemment, la couverture 4G y est stable ! Cette ville attire de nombreux digital nomade sur le continent africain.

Troisième option d’expérience pour un entrepreneur voyageur en Afrique du Sud : Pretoria ! C’est une ville charmante, plus petite que Cape Town.

A noter que selon un rapport d’Akama Technologies, l’Afrique du Sud est le deuxième pays en Afrique qui offre la meilleure qualité de connexion. La vitesse internet sur place se situe entre une moyenne de 4,8Mbps et 28,8Mbps… De ce fait, si tu aimes l’Afrique, c’est un très bon point de départ !

Voilà, tu as désormais toutes les cartes en main pour entreprendre et voyager en Afrique du Sud ! J’espère que ça t’a plu et donné envie d’y aller ! Surtout si c’est le cas, n’hésite pas à m’en faire part dans les commentaires 😉 !!

Pour le prochain pays de notre challenge 30 pays pour entreprendre et voyager ailleurs, nous prendrons la direction de la Nouvelle-Zélande… Une destination qu’il me tarde de débroussailler aussi !!

Partagez l'article :