entreprendre et voyager

Entreprendre et voyager en Thaïlande challenge

Thaïlande : entreprendre et voyager challenge

Ah la Thaïlande… Comment t’expliquer ? C’est un pays qui m’a toujours attirée. Entreprendre et voyager en Thaïlande c’est un rêve. Lorsque j’étais petite j’avais ouvert un livre à la bibliothèque de mon école primaire et j’avais été fascinée par ces paysages de marchés, de villages flottants et surtout de ces maisons sur pilotis. Je sais qu’à présent cela fait un peu « cliché », mais c’est ainsi que tout a démarré… Moi qui aime tant l’eau, j’étais émerveillée de voir que l’on pouvait avoir sa maison au-dessus.

Et ensuite, lorsque j’ai commencé à m’intéresser à l’entrepreneuriat, au digital nomadisme, à la liberté géographique – tout ce qui fait le concept même de ce blog entreprendre et voyager – la Thaïlande s’est encore distinguée pour des raisons différentes. En effet, la Thaïlande apparaissait comme un des pays par excellence du process : un « digital nomad hub ».

En 2019, je me suis donc décidée à réaliser enfin ce rêve. De me rendre enfin en Thaïlande ! Je suis allée à Chiang Mai, Bangkok, et Krabi durant 7 semaines et cela a bien confirmé mon attraction pour cette partie du globe ! J’y serais bien restée… J’y reviendrai sûrement une prochaine fois 😉.

En tout cas pour aujourd’hui, entre expérience et recherches, après le Brésil, je t’invite ainsi ici pour notre challenge « entreprendre et voyager ailleurs », à prendre la direction du pays du sourire et à nous interroger quant aux ressources que ce pays mythique offre ! A synthétiser la situation entrepreneuriale en Thaïlande. C’est parti !

La Thaïlande en quelques mots

La Thaïlande en quelques mots

Tout d’abord, la Thaïlande est un pays en Asie du sud-est. Anciennement appelé Royaume de Siam, le pays est frontalier de la Birmanie, la Malaisie, le Cambodge et du Laos. La Thaïlande se divise en cinq grandes régions :

  • Le Nord : une région montagneuse
  • Le Nord-Est : vaste plateau longé par le Mékong
  • La plaine centrale : région moderne où se côtoient jungles et éléphants
  • L’Est : parcs naturels, sanctuaires, marchés de pierres précieuses
  • Le Sud : paradis balnéaire

La Thaïlande est une destination très prisée et surtout un pays avec de multiples facettes. En fait, elle est la seule nation d’Asie du Sud-Est à ne pas avoir été colonisée par les grandes puissances occidentales. Cette monarchie constitutionnelle est le 50ème plus grand pays du monde et fait à peu près la taille de l’Espagne.

La Thaïlande compte environ 65 millions d’habitants dont la majorité ont une origine ethnique thaïe. On y retrouve bien évidemment des peuples chinois, indiens, malais, khmer, birmans… Bangkok la capitale compte plus de 7 millions d’habitants.

Les lieux phares de la Thaïlande

Les lieux phares de la Thaïlande

Lorsque l’on parle de la Thaïlande, il y a des villes et des zones qui reviennent. Je t’en donne brièvement ici 6 : Bangkok, Chiang Mai, Pattaya, Krabi, Phuket et Koh Samui.

Bangkok

Bangkok, la capitale, est une ville moderne, hétéroclite, qui vibre entre spiritualité et quartiers d’affaires.

A la fois centre culturel majeur, politique et économique du pays, Bangkok est une ville majeure dans la région sud-est asiatique, un carrefour des civilisations asiatiques et orientales.

Chiang Mai

Chiang Mai est la grande ville du Nord et la deuxième plus grande ville de Thaïlande. Non seulement très intéressante touristiquement parlant, elle a également une localisation stratégique. Dans les montagnes du nord et sur l’ancienne route de la soie, elle est à 800km de Bangkok. Proche de la Birmanie, elle se développe à vitesse grand V, tout en offrant toute la panoplie artisanale typiquement thaïlandaise.

Enfin, très différentes encore, Pattaya, Phuket, Krabi et Koh Samui sont des villes zones balnéaires et des îles reconnues mondialement.

Par ailleurs, la Thaïlande est connue et reconnue en Asie pour la qualité de ses soins, son expertise et talents en chirurgie.

L’économie thaïlandaise

L’économie thaïlandaise

Dans cette lignée, l’économie thaïlandaise repose principalement sur les exportations qui représentent 60% de son PIB. L’économie thaïlandaise est la deuxième plus importante d’Asie du Sud-Est. Les exportations de la Thaïlande se composent de produits agricoles mais également de caoutchouc, de textile, d’automobiles, d’ordinateurs, de bijoux… Et alors que la Thaïlande est une destination touristique phare, le secteur du tourisme ne constitue que 7% de son PIB. La monnaie locale est le Bath thaïlandais. 1 euro = 35,41 baths.

Entreprendre en Thaïlande

Faire des affaires en Thaïlande, y entreprendre et voyager, y travailler et surtout y vivre a traversé l’esprit  de nombreuses personnes qui sont tombées amoureuses de ce pays charmant, accueillant, délicieux – oui comme moi par exemple 😉 !

Ce n’est pas à un hasard. A tort, la Thaïlande est présentée comme un pays « pauvre ». Pourtant c’est globalement tout le contraire ! Le pourcentage de chômage y est très faible et la Thaïlande fait partie des grands « tigres asiatiques ». Mais en réalité ce n’est pas si facile… ou du moins pas au début.

Théoriquement, si tu as un business plan solide et des fonds suffisants, tu peux créer une entreprise en Thaïlande. Néanmoins, malgré un bon niveau d’anglais, dans sur le marché, le manque de connaissance pratique de la langue thaïlandaise peut déjà constituer un premier frein.

Renseigne-toi suffisamment. Je ne vais pas te faire ici une liste exhaustive des formes juridiques possibles.

Thaïlande, terre promise en Asie

Thaïlande, terre promise en Asie

Néanmoins, les opportunités sont là. En tant que société de consommation qui suit la voie de la croissance chinoise, la classe moyenne thaïlandaise a de l’argent à dépenser, est ouverte aux expatriés et aux différentes avancées technologiques et opportunités.

Tu ne seras pas seul(e) sur la question. Tu devras faire preuve de patience, d’ouverture d’esprit, de respect envers les lois thaïlandaises et leur culture – qui est très importante pour les thaïlandais !

Législation autour de la création d’entreprise en Thaïlande

Selon la loi de 1999 sur les entreprises étrangères, les étrangers – les « farangs » – ne sont pas autorisés à exercer certaines activités en Thaïlande. Il te faudra donc toujours vérifier que ton activité y est légale. Cependant, pour des secteurs tels que l’exportation de biens, le conseil en marketing, il y encore de la place pour de nouveaux entrepreneurs au pays du sourire.

En fait, le « Thailand Board of Investment” met à disposition toute la documentation en anglais concernant la création d’entreprise dans le Royaume. La langue des affaires en Thaïlande est l’anglais et c’est une bonne chose ! Généralement tout le monde finit par se comprendre !

Il y ainsi cinq étapes pour créer son entreprise, entreprendre en Thaïlande :

  1. Réserver une raison sociale
  2. Faire le dépôt de l’acte constitutif
  3. Aller à la réunion statutaire
  4. Enregistrer la société et les documents fiscaux
  5. Ouvrir un compte sur le territoire thaïlandais

Les procédures comprennent la réservation d’une dénomination sociale, le dépôt d’un mémorandum d’association, la convocation d’une réunion statutaire, l’enregistrement de la société dans les trois mois suivant cette réunion statutaire et enfin l’enregistrement de documents fiscaux et d’un compte d’employeur en vertu de la loi sur la sécurité sociale.

Plusieurs procédures administratives pour la création d’entreprise en Thaïlande sont payantes.

Enfin, il est important de souligner que la Thaïlande possède également un Code du travail strict à respecter une fois votre entreprise créée là-bas. Qui plus est, la majorité de votre équipe doit être thaïlandaise.

Le visa de travail : clé pour entreprendre en Thaïlande

Le visa de travail : clé pour entreprendre en Thaïlande

De ce fait, c’est le permis, le visa de travail qui va être clé. Son acceptation dépendra de l’activité que tu souhaiteras exercer sur le territoire thaïlandais. En plus du choix de l’activité, d’autres critères entrent bien évidemment en ligne de compte.

Par exemple, l’obligation majeure pour un étranger d’employer quatre thaïlandais ou de justifier que le travail principal effectué par un étranger ne peut pas être effectué par un thaïlandais.

Lien étroit pour entreprendre entre la Thaïlande et la France

Lien étroit entre la Thaïlande et la France

Il faut savoir tout de même que la Thaïlande et la France entretiennent de bons rapports. Plusieurs initiatives se créent pour favoriser l’entrepreneuriat et le voyage des Français en Thaïlande.

Par exemple, tu pourras t’appuyer sur la Chambre de Commerce franco-thaïe – CCFT – est une association créée en 1966 à l’initiative d’entrepreneurs français.

Reconnue officiellement par la France comme Chambre de Commerce et d’Industrie, la CCFT a pour missions principales :

  • De promouvoir les échanges commerciaux et les investissements entre la France et la Thaïlande.
  • D’appuyer l’effort commercial des entreprises françaises en Thaïlande ainsi que des entreprises thaïlandaises en France.

Entreprendre et voyager en Thaïlande

Entreprendre et voyager en Thaïlande

En plus d’être restée, durant une longue décennie l’une des destinations touristiques préférées des Français, c’est également un pays populaire pour y passer sa retraite. Et depuis quelques temps, un nouveau mouvement a pris de l’ampleur : des indépendants sont attirés par le Royaume de Siam, séduits par sa qualité de vie indéniable, le coût de vie et sa politique favorable pour les startups.

La Thaïlande entrepreneuriale mais semi-ouverte

A Bangkok, non seulement on retrouve une communauté importante de Français et d’entrepreneurs du web, mais également des entités dédiées à ces jeunes travailleurs français. Notamment « The Young Professionals » et « French Tech Thaïlande ».

  • Young Professionals

C’est une organisation justement liée à la CCFE évoquée précédemment. Cette organisation est destinée aux jeunes professionnels de la région de Bangkok qui se souhaitent se connecter et continuer à se développer professionnellement. Les objectifs sont multiples : créer une communauté professionnelle jeune et dynamique à Bangkok, renforcer le lien entre les jeunes professionnels, français, thaïlandais et d’horizons différents… Pour se faire, “Young Professionnals” organise régulièrement des événements au cours desquels les conférenciers offrent aux membres des renseignements commerciaux et des idées pratiques afin d’aider les jeunes professionnels à mieux réussir dans leur entreprise.

  • La French Tech Thaïlande

Lancée en 2016 avec le soutien du gouvernement français, “La French Tech” Thaïlande est une association indépendante qui pour objectif de promouvoir les Startups et le savoir-faire français dans le Royaume de Siam. Par son biais, elle souhaite rassembler les entrepreneurs français en Thaïlande afin de leur permettre d’utiliser les membres actifs de cette communauté en offrant un cadre idéal aux affaires.

Des investissements importants

La Thaïlande est une nation dynamique qui intéresse de nombreux entrepreneurs et investissements. Pour jouer sur cette dynamique, le gouvernement thaïlandais a notamment lancé en 2016 un programme ambitieux : « Thailand 4.0 ».

Ce programme étalé sur 2 ans, a pour objectif de transformer l’ensemble des divers secteurs de son économie en misant sur l’apport de nouvelles technologies et en facilitant ainsi l’accueil d’entrepreneurs innovants… De quoi attirer une multitude de jeunes du monde entier et notamment des Français en quête de nouvelles expériences, d’exotisme, de voyages, de sécurité et d’opportunités.

Entreprendre en Thaïlande, avantages et vaste sujet

S’expatrier en Thaïlande, avantages et vaste sujet

Sans parler d’y faire d’abord de magnifiques voyages, s’expatrier en Thaïlande pour entreprendre peut être une bonne option. Pour plusieurs raisons.

Globalement, tu l’auras compris, en plus d’un cadre de vie idyllique, l’entrepreneur aura en Thaïlande plusieurs avantages s’il s’appuie sur les bons leviers.

Marché libre, bureaucratie flexible, système de taxes raisonnable… tout est fait pour que l’entrepreneur n’ait plus qu’à s’occuper de ses produits ou services.

Avec son climat idéal, ses plages paradisiaques, sa culture et cuisine exotique, son coût de la vie relativement bas, ses villes en croissance…Le pays du sourire a eu du succès pour créer son business.

Tu sais maintenant à quoi t’attendre. Mais les conditions seraient en train de se durcir…Affaire à suivre donc !

Pour la prochaine destination, nous irons faire un tour du côté de L’Estonie. Cette destination est en vogue pour les digital nomades 😉 !

Si cet article t’a plu, abonne-toi au blog, ça me ferait très plaisir et c’est gratuit 😉 !

Et si tu as des questions davantage axées sur mon expérience, ne t’inquiètes pas j’ai bien prévu de faire un article plus précis sur le sujet !

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
2 comments

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *