Loukas Montclar : Voyager pour être libre

J’ai voyagé pour la première fois en 2018, à 39 ans.

Jusqu’alors, je n’avais pris que des vacances. En France et à l’étranger.

Où est la différence, allez-vous me dire ? Partir en vacances ou en voyage, c’est un peu la même chose, non ?

Pas vraiment.

Les vacances consistent à partir et à revenir à des dates précises. La durée du séjour n’excède pas les 4 semaines et bien souvent, le programme est validé à l’avance. Le 12, on visite un musée, le 14, on prend un bus à 8 heures du mat’, le 16 on explore la vieille ville, etc.

Tandis que le voyage, en tous les cas tel que je le conçois, se fout des dates et des plannings.

Voyager pour être libre

Voyager, c’est avoir le temps. De faire ou de ne rien faire. C’est choisir de rester 2 mois dans un lieu où vous n’aviez même pas prévu de séjourner à l’origine. C’est se barrer d’un hôtel minable parce que vous en avez la possibilité. Parce que vous ne réservez jamais plus de deux nuits dans un établissement où vous n’avez jamais mis les pieds.

Voyager, c’est adapter ses mouvements à ses humeurs, ses envies, les impondérables et les rencontres. Voyager, c’est se moquer de rater un train ou un bus. Parce que vous prendrez le prochain dans deux jours. Ou peut-être jamais. Quelle importance ?

Personne ne vous attend, aucun guide ne vient vous tirer du lit, aucun programme ne vous est imposé. Voyager, c’est être libre. La seule vraie liberté, peut-être…

Mon road-trip asiatique

C’est ainsi que j’embarquais sur un vol d’Air India en direction de Bombay. Nous étions le 1er octobre 2018.

En ligne de mire : un périple de 8 mois à travers l’Asie, seul et en sac à dos. Un projet qui me titillait depuis des années, mais que je n’avais pas osé mettre en pratique avant. La peur, toujours. Cette peur de faire une boulette, de ne pas retrouver ce que l’on quitte. Des foutaises en réalité.

Jusqu’au jour où n’en pouvant plus d’attendre, j’ai posé un congé sabbatique, j’ai économisé et je suis parti. Avec un simple sac cabine. Le minimum syndical. Le bonheur se fout du confort et de la sécurité. Il les exècre.

Ce voyage me fit découvrir ou redécouvrir l’Inde, le Sri Lanka, la Malaisie, le Vietnam, la Thaïlande et les Philippines.

Une sensation extraordinaire de liberté imprégna mon corps et mon esprit à mesure que j’avançais. La sonnerie du réveil, les embouteillages et la routine appartenaient au passé. Chaque jour apportait son lot de nouveautés, de rencontres improbables et d’excitation.

Je me levais quand mon corps me le demandait. Me couchais quand mon esprit vacillait. Je mangeais quand j’avais faim, partais quand j’en avais marre, restais quand je me sentais bien. Ni dieu ni maître, seul l’instinct, le plaisir et la curiosité dictaient mes décisions et mes pas.

Un voyage peut changer une vie

Un long voyage change une vie pour toujours. À notre retour, si retour il y a, nous ne sommes plus les mêmes. Notre ancien moi est mort. Et quoi que nous fassions, où que nous soyons, une petite voix nous susurre en permanence :

« Nous devons repartir… »

L’étouffer serait une perte de temps. Elle ne partira jamais, comme une dépendance à la nicotine ou à l’héro. Partir ou souffrir, le sevrage n’est plus envisageable, humainement possible. Il est trop tard pour rebrousser chemin.

Aller simple pour la liberté

Cette aventure de 8 mois à travers l’Asie, je la raconte dans mon dernier livre, Aller simple pour la liberté. Une ode au voyage, à la liberté, à l’autre et à l’amour.

De l’Inde chaotique aux îles Philippines en passant par l’envoûtante Malaisie, le Vietnam, la Thaïlande ou le Sri Lanka, je vous embarque avec moi dans l’exploration d’un continent anarchique et fascinant où se joue l’avenir du monde.

Un récit de voyage qui mêle intrigues amoureuses, parcours initiatique, choc des cultures et analyses sociologiques.

Une quête du bonheur, une soif de liberté qui tente de répondre, avec modestie, à la question que nous nous posons tous : quel est le sens de nos vies ?

Êtes-vous prêt pour l’atterrissage ?

Pour découvrir mon livre, Aller simple pour la liberté :

Mon blog : https://loukasmontclar.com/

Loukas Montclar

3 Commentaires

    • Alcina

      Et bien cette aventure est inspirante ! J’ai hâte de pouvoir voyager moi aussi !!! Vivre 10 mois en Roumanie m’a fait prendre à ce goût de voir tous les pays !! Avec un sac à dos, en vélo, avec une caravane ! Je vais tester tous les types de voyage (mais d’abord, ja vais peut être lire un peu, avant de me lancer ! Oh tiens un livre bah c’est parfait !), 😂

      Réponse
  1. Cherazade

    Bravo pr ton article qui donne envie de voyager tte la l’année 🥰🥰!

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *