Challenge

Portugal : entreprendre et voyager challenge

Portugal : entreprendre et voyager

Aujourd’hui on enclenche la seconde pour notre challenge hebdomadaire entreprendre et voyager ailleurs, direction le Portugal. Sincèrement, les seules images que j’ai de ce pays ce sont celles des catalogues de voyages, des reportages d’M6 et de messages sur les réseaux sociaux de personnes qui y vont ou bien s’y expatrient.

Pourtant d’origine méditerranéenne, je n’y ai jamais mis les pieds. Que cache le Portugal dernière son soleil, ses couleurs, son tram, sa pêche de morues ? C’est ce que nous allons découvrir ensemble pour cette nouvelle semaine du challenge entreprendre et voyager ailleurs avec 30 pays, sur 6 mois.

Comme j’en entendais de plus en plus parler, j’ai voulu en savoir davantage dès maintenant.

C’est parti !

Portugal entreprendre

Portugal : entreprendre et voyager

Pour cette « étude », je tiens juste à te dire que j’y suis vraiment allée à l’instinct. Je n’ai pas de points d’ancrage comme j’en avais un peu pour le 1er challenge en Inde, que je te recommande de lire ici.

A partir de Lisbonne, le but est d’avoir un regard objectif sur les opportunités d’entreprendre et de découvrir un ailleurs, relativement émergent : le Portugal.

Le Portugal : un pays accessible au sud de l’Europe

Le Portugal est un pays au sud de l’Europe, qui longe l’Espagne et l’Océan Atlantique. Cette localisation influence de nombreux aspects de sa culture, comme ses plats nationaux de poissons (morue salée, sardines grillées). De plus, les plages de l’Algarve au Portugal sont très prisées des touristes. Le Portugal était un empire maritime puissant des années 1500 à 1800. On connaît beaucoup sa capitale, ses plages et si peu son Histoire, son mode de vie.

Pourtant, on entend de plus en plus parler à mon sens des entrepreneurs et des retraités qui partent pour Lisbonne, Porto…profiter d’un climat doux et agréable toute l’année, à des prix encore attractifs. Et qui investissent en immobilier aussi.

Mais quelle est concrètement la position du Portugal en termes de business et d’entrepreneuriat ?

entrepreneuriat au Portugal

Les Français y ont-ils vraiment leur place ?

C’est ce qui m’intéresse particulièrement ici.

A vrai dire, je ne savais pas trop comment aborder mes recherches pour entreprendre aujourd’hui au Portugal. On parle beaucoup de son tourisme, des investissements immobiliers, de sa qualité de vie…mais après ?

L’économie au Portugal

Tout d’abord, les professionnels de l’expatriation s’accordent à dire que les entrepreneurs sont attirés par ce pays et son dynamisme économique. En effet, le Portugal s’est refait, depuis quelques années, une bonne santé économique. Avec un taux de chômage aux alentours de 8% et une croissance de l’ordre de 2,7%, et une forte réduction d’impôts sur les sociétés, beaucoup d’entrepreneurs français sont séduits à la fois par ce dynamisme, mais aussi pour cette tranquillité de vie qu’offre le pays. Il en a justement été question dans une conférence « S’expatrier et investir au Portugal » lors du Forum Expat 2018.

Trois régions témoignent d’un développement économique important. Il s’agit des régions de Porto, Lisbonne et de l’Algarve au Sud. Si le Sud attire les touristes, le Nord est quant à lui plus industriel. Lisbonne est devenue une capitale numérique. C’est là que se tient chaque année le Web Summit, l’une des plus importantes conférences tech d’Europe. Elle réunit à chaque fois plus de 2000 startups.

Situation de l’entrepreneuriat au Portugal

Voici quelques informations sur le modèle Portugais. Et au-delà des modèles, il y a des challenges à relever pour les entrepreneurs sociaux.

Par exemple, Carlos Azevado qui est co-fondateur de l’IES Social Business School au Portugal et qui a formé à l’international plus de 5000 entrepreneurs, explique que le cadre juridique actuel au Portugal est suffisant pour que des entreprises « sociales » s’y développent. Notamment les nouvelles technologies dans le social et de l’utilisation de la technologie pour le bien. Or, ces développements accueillent des collaborateurs qui n’ont pas les mêmes compétences, envies, attentes salariales…Ainsi, pour retenir cette nouvelle génération, il va falloir innover et générer suffisamment de revenus.

Aujourd’hui en Europe, un grand intérêt est accordé pour des considérations sociales, environnemenementales. Même hors mission, une entreprise peut envisager de développer son activité de façon plus responsable. En Europe, comme au Portugal, il s’agit d’un signe positif. L’entrepreneuriat social est en pleine expansion. Reste à savoir comment cela va se structurer.

Comme le dit une citation portugaise :

« Ce n’est pas parce que l’oiseau est en cage, que cela l’empêche de chanter ».

Les villes du Portugal :

Lisbonne

Incontournable, Lisbonne la capitale est belle, animée, touristique et réputée. Il faut savoir que l’anglais est très parlé au Portugal (ce qui n’est pas le cas partout car seulement 20% des portugais savent parler anglais). La ville est ensoleillée, riche culturellement parlant. De la douceur des Pasteis de nata, à la passion du football, la porte d’entrée du Portugal est clairement une destination pour tous les goûts.

Porto

Seconde ville du Portugal, Porto est une ville importante du nord avec son port, ses collines, sa culture et ses plages. A la fois grande et intimiste, Porto a bien des atouts. Le commerce du vin a fait la richesse de la ville par le passé et a un poids économique important de par les nombreuses entreprises portugaises qui y ont leur siège.

Viseu

Cette ville remporte régulièrement des prix pour sa qualité de vie au Portugal. A l’intérieur des terres, au cœur du commerce du vin, la ville est prospère avec son université et son activité commerciale.

Voyager et travailler au Portugal à l’Algarve

algarve portugal

En fait, le Portugal n’est pas composé uniquement de stations balnéaires.

Faro

Une ville à la fois historique, avec ses quartiers médiévaux, et dynamique, avec son aéroport international, son Université, ses bars… Une ville qui sait allier dynamisme et convivialité.


Les secteurs d’activité du Portugal

lisbonne

Le Portugal, une culture « touristique, digital », bien-être.

Pour travailler, le Portugal est en fait un pays en pleine expansion. Néanmoins, gardez à l’esprit qu’il y a beaucoup plus d’opportunité professionnelles à Lisbonne et à Porto. L’avantage si vous parlez anglais, c’est que vous pouvez vous débrouiller sans le portugais. En effet, l’anglais est très présent dans la majeure des secteurs d’activité au Portugal.

Cela étant dit, nous allons voir ensemble quels sont les secteurs qui recrutent au Portugal.

Tout d’abord, les centres d’appel. C’est l’un des secteurs d’activité qui recrutent le plus depuis ces dernières années au Portugal. Comme un peu son cousin indien, beaucoup d’entreprises européennes et internationales ont choisi d’installer leurs centres d’appels au Portugal, à Lisbonne et à Porto. En fait, de plus en plus d’expatriés travaillent dans des centres d’appels. C’est pratique et demandeur. Il suffit de savoir parler une langue native et l’anglais.

Même si finalement vous ne l’utiliserez pas forcément, l’anglais est demandé car les formations sont dispensées dans cette langue, pour des personnes qui viennent de toute l’Europe. Ainsi, vous devez être capable de suivre les formations et d’échanger avec vos collègues. Certains centres d’appels qui ont pour habitude aujourd’hui de recruter des étrangers au Portugal peuvent proposer des avantages intéressants, au cas par cas.

Voici les centres d’appel principaux au Portugal :

  • Teleperformance
  • WebHelp
  • Sitel
  • Sellbytell

Ensuite, comme secteur d’activité important on retrouve bien sûr le tourisme. Une fois encore, le portugais est apprécié mais c’est la maîtrise de l’anglais qui fera toute la différence. En outre, le secteur de la santé est important au Portugal. Ce secteur recrute car le pays manque de personnel qualifié.

En quatrième secteur d’activité, le digital et les nouvelles technologies. Si vous êtes bon en informatique, web, graphisme…le Portugal peut être un excellent tremplin car les profils « tech » sont recherchés.

Le pays, en particulier Lisbonne, mise beaucoup sur le digital, le web, les nouvelles technologies. Ainsi, Lisbonne s’inscrit dans la lignée des capitales comme Paris ou Londres, car elle tient à devenir Le berceau des startups au sud de l’Europe. Lisbonne est même appelée ainsi la « Silicon Valley » portugaise.

Un événement majeur du web en Europe, le « Web Summit » a d’ailleurs fait de Lisbonne sa terre d’accueil depuis déjà trois ans. C’est un moment clé de l’année où les entreprises digitales se donnent rendez-vous directement au Portugal.

Enfin, le bâtiment est un autre secteur d’activité primordial au Portugal.

C’est un secteur en pleine expansion. La construction et la rénovation se sont développées pour répondre à la demande croissante et majeure du nombre de personnes qui viennent s’installer au Portugal ou qui y ont une résidence secondaire. Un peu comme partout, lorsque le bâtiment se développe c’est synonyme de bonne santé ou de reprise économique.

D’ailleurs à mon sens, l’idée que l’entrepreneuriat par le digital et le bâtiment continuent de « rouler » au Portugal, est significative. L’entrepreneur comme le bâtisseur est dans la création, l’avancée, le mouvement.

Créer son entreprise au Portugal :

architecture Lisbonne Portugal

Justement, et si dans cette lancée, tu devenais ton propre chef d’entreprise au Portugal ? La création d’entreprise y est prisée. Depuis 2016 avec l’arrivée du Web Summit et grâce au soutien du gouvernement portugais (aides, subventions financières, exonérations sur les impôts fonciers, aides à la formations professionnelles), de nouvelles entreprises se sont installées.

Deux aides ont contribué à la multiplication de ces nouvelles entreprises au Portugal :

  • Le système Empresa na hora qui simplifie les formalités pour la création d’une entreprise
  • « StartUP Portugal » qui aide à mettre en place des aides pour les startups, dont le Startup Voucher

Entreprendre, au cœur des initiatives du Portugal

initiatives Portugal

Ainsi, près de 80 incubateurs, pépinières d’entreprises et espaces de coworking ont vu le jour à Lisbonne. Comme par exemple :

  • Startup Lisboa
  • Fabrica de Startups
  • Beta-i
  • Cowork lisboa
  • Village Underground

Les start-ups portugaises :

Portugal : entreprendre et voyager

Toute cette accélération de l’entrepreneuriat au Portugal est une bonne chose pour les étrangers mais avant tout pour l’économie locale et les startups portugaises qui aujourd’hui se sont fait un nom, comme :

  • Uniplaces : une sorte d’ « airbnb pour étudiants »
  • Unbabel : un outil de traduction
  • ChicByChoice : une plateforme pour louer des vêtements de marque
  • Codacy : un outil pour aider des développeurs à corriger leurs erreurs
  • Homelovers : une agence immobilière 2.0

Ce que je trouve particulièrement intéressant à ce niveau, c’est de voir qu’aujourd’hui les besoins et les secteurs qui se développement sont relativement les mêmes à l’échelle du globe : l’hébergement, l’immobilier, le digital, la traduction… C’est cela aussi que j’aime dans le concept d’entreprendre et voyager.

Nous pouvons nous développer partout et tous les humains sont semblables, même avec leur culture propre.

Pourquoi de plus en plus d’entrepreneurs français s’y expatrient ?

En fait, le Portugal peut être intéressant pour une plus ou moins longue période.

Ainsi, est-on face à un Eldorado avec le Portugal ?

Selon Laurent Marionnet – directeur général du CCI Luso Française – les Portugais sont :

« Un peuple conquérant, du fait de leur histoire, et sont particulièrement tournés vers l’international, ce qui expliquerait leur politique en faveur des investissements étrangers, parfois décriée au sein de l’Union Européenne ».

L’Eldorado Portugais

En plus d’un recrutement important d’étrangers, les Français sont particulièrement demandés car de grands groupes français sont implantés au Portugal. Parler français est un atout, mais le Portugal est également très important pour s’intégrer et surtout se constituer un réseau professionnel.

Un grand avantage est l’absence de grandes différences culturelles.

« Ce qui fait que l’on s’y sent vite à l’aise », ajoute-t-il.

De plus, il y a une grande importance accordée à la sécurité et le système public de santé est excellent, ce qui peut rassurer énormément de nouveaux arrivants au Portugal.

Être indépendant au Portugal

lisbonne international

Vous l’aurez compris, travailler au Portugal, créer son entreprise, devenir freelance…Au Portugal, entreprendre et voyager peut se conjuguer de différentes manières.

En outre, de plus en plus de nomades digitaux s’installent à Lisbonne pour profiter du soleil, de la mer, de modes de communication moderne, d’une cuisine de qualité et de loyers modérés. En fait, plus de 90% des portugais ont accès à une connexion internet de plus de 20Mbps. L’ambiance est agréable, posée, souvent propice au travail dans les cafés qui ont le Wi-Fi. De plus, les grandes villes portugaises ont de nombreux espaces de coworking, ce qui est très bénéfique à une productivité et une indépendance professionnelle.

Voici quelques adresses utiles si tu souhaites travailler en coworking au Portugal 😊 :

Lisbonne :

  • Cowork Central, Praça Duque da Terceira 24
  • Coworklisboa, R. Rodrigues de Faria 10
  • IDEIAhub, Av. D. Joao II Nº35 11ºA

Porto :

  • i/o, R. de Cândido dos Reis 81
  • Office Porto, Rua de Costa Cabral 2075

Le visa d’entrepreneur au Portugal

difficultés portugal

Un autre aspect qui m’a semblé très intéressant pour notre étude c’est le fait qu’il existe un visa d’entrepreneur. Celui-ci est pour les personnes qui vont investir ou créer leur startup au Portugal. Via une plateforme dédiée, nous pouvons réaliser l’ensemble des démarches en ligne.

Les « reçus verts »

La législation portugaise du travail a mis en place un dispositif spécifique pour les autoentrepreneurs. En effet, dans la mesure où les autoentrepreneurs n’ont pas de contrat de travail, ils peuvent utiliser les « recibos verdes » (reçus verts) comme facture de prestations de services pour les entreprises. 16% de la population active utilisent ces « recibos verdes », ce qui représente un peu moins d’1 million de personnes. Si le chiffre d’affaires est inférieur à 10 000 euros, les indépendants ne sont pas soumis à la TVA (IVA portugaise).

Les difficultés d’entreprendre au Portugal

Attention cependant, comme pour tout projet entrepreneurial, il s’agit d’être bien préparé. En effet, si la création d’une entreprise est simple, rapide, peu onéreuse (une seule licence et 360 euros suffisent), il faut être très précis dès le départ sur la nature de son projet, de ses activités. En effet, chaque modification est payante et allonge ainsi les démarches.

Portugal : quel avenir ?

Enfin, avec tout cet écosystème ensoleillé, dynamique que connaît le Portugal depuis quelques années, on peut se demander quel sera l’avenir du pays, notamment à Lisbonne. En effet, grâce à son économie en pleine croissance, le climat est clairement favorable aux entrepreneurs, aux étrangers, aux startups. L’écosystème se structure avec Lisbonne à sa tête.

Deux dispositifs fiscaux récents, « Portugal 2020 » et le « Sifide » sont destinés aux étrangers aisés.

Un autre projet récent, le « Beato Creative Hub », une sorte de Station F locale, fait plus de 35 000 m2 et devrait créer plus de 3000 emplois très rapidement.

Lisboa

Entreprendre à Lisbonne lorsque l’on est Français :

Lisbonne est la ville préférée des entrepreneurs français qui viennent y chercher ce dynamisme entrepreneurial, encourageant pour leur propre projet, mais aussi pour vivre à un rythme plus apaisé. Les sociétés « Les Cartons » ou « Seegle » ont par exemple délocalisé une certaine partie de leurs activités et personnels dans la capitale portugaise.

Pour les autoentrepreneurs qui projettent de s’y installer, attention à ne pas venir qu’avec simplement des rêves ! L’Eldorado n’existe nulle part vraiment et peut en tout cas se révéler éphémère. Les projets se mûrissent, se construisent pour en faire ensuite des projets viables. L’attractivité des prix, loyers, coût de la vie ne doit pas être le seul critère. Car la situation peut devenir très vite volatile et donc le projet doit reposer sur des bases solides. Pour l’instant, oui Lisbonne est la capitale de la Tech, mais demain ? peut-être un nouvel eldorado émergera-t-il en Europe de l’Est ?

L’Europe de l’Est, encore une zone géographique dont les entrepreneurs renseignés entendent parler à l’aube de 2020…à suivre !

Où sera le futur eldorado pour voyager et entreprendre ?

Je conclurai en disant que j’ai beaucoup découvert lors de cette étude des conseils pour créer son entreprise au Portugal. Mais peu de retours d’expériences ou vraiment d’entrepreneurs portugais…peut-être parce que je ne parle pas portugais. Néanmoins cela me semble très prometteur.

J’ai vraiment en tout cas essayé de simplifier la situation au maximum afin de ne pas vous noyer et garder ce qu’il m’a paru être le plus intéressant.

Il semblerait bien qu’il y ait un gros nid d’expatriés là-bas. La question est de savoir si la situation va s’essouffler au Portugal. En tout cas pour créer son entreprise ça a l’air relativement simple, on retrouve toutes les infos.

Ça me donne envie de tester quelques mois au Portugal pour entreprendre et voyager et en savoir plus 😊 ! Et toi ?

Après entreprendre en Inde, au Portugal, la semaine prochaine nous partirons à l’Ouest du globe.

Direction les Etats-Unis ! Go go go !

Les grands buildings, les « success stories », les grosses boîtes et la Silicon Valley

Un vaste sujet en perspective !

Tu verras que les Etats-Unis n’ont pas été choisi par hasard non plus 😊 !

Si cet article t’a plu, n’hésite pas à me le dire dans les commentaires et à le partager sur les réseaux sociaux !

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
2 comments

Bonjour Marion, bravo pour ton article! Très agréable à lire et les informations que tu donnes sont très pratiques. Il y a quelques semaines, mon mari et moi avons failli partir vivre à Porto (une proposition pour mon mari c’était présentée). Tout que tu donnes comme info m’auraient vraiment aidé!
Autre point que j’ai vraiment apprécié dans ton article, c’est ton rappel sur le fait que rien (et nullepart) n’est vraiment un Eldorado et que tout projet se réfléchit, se calcule… Tu as raison de rappeller que malgré un environnement favorable il faut savoir se préparer. Merci encore pour ton retour d’expérience. A très vite pour la suite de tes aventures!

Bonjour Mylène, merci beaucoup pour ce commentaire très positif, cela fait très plaisir !! Oui rien n’est parfait nulle part mais ce n’est pas pour autant qu’il ne faut pas se lancer, au contraire 😉 ! En tout cas le travail et les désirs personnels doivent être au cœur de l’avancée…Juste pour rappel, à part les Etats-Unis, pour l’instant je n’ai pas encore vécu autre part. Je fais justement des Recherches et j’améliore mon expertise pour ouvrir la voie… Bientôt la Thaïlande pour de vrai, que je me ferai un plaisir de partager avec vous…A très vite !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *