Pourquoi tu n’as pas réussi à faire du digital nomadisme

Si tu lis ces lignes, tu es probablement un entrepreneur web, une personne qui a un business en ligne qui tourne et/ou commence à tourner et rien que pour cela déjà, je te félicite !

Conscient que tu peux aujourd’hui grâce à ton business en ligne travailler depuis n’importe où, tester le mode de vie et de travail que l’on nomme le “digital nomadisme”, tu as déjà probablement eu une ou plusieurs petites expériences en la matière.

Sauf que tu as vite été confronté à des difficultés que tu n’imaginais pas, que tu as commis certaines erreurs, que tu n’as pas vraiment réussi ton expérience en digital nomadisme, que tu n’as pas pu sereinement avoir accès aux bénéfices de la liberté géographique et que tu as été déçu

Je n’ai pas réussi mon expérience en digital nomadisme

Surtout, pas de panique, aucune situation n’est irréversible !

Ce n’est pas parce que tu n’as pas encore trouvé les points d’équilibre entre tes voyages et ton business que c’est impossible ou nécessairement pas fait pour toi… Par contre, il est évident qu’il faut avoir les bons éléments en tête, repartir sur de bonnes bases, ne pas négliger sa préparation.

De surcroît, plusieurs autres aspects entrent en jeu dans cette transformation souhaitée. Dans ce passage entre ton désir frustré (je ne parviens pas à réussir mes expériences en digital nomadisme, à en bénéficier) et ton désir accompli (j’ose sereinement entreprendre et voyager davantage, vivre des expériences ailleurs et en récolter les bénéfices)…

Pour ne plus être prisonnier de son business en ligne, pouvoir plus voyager, nourrir son business d’”Ailleurs”, mener une vie équilibrée, réussir en digital nomadisme, il faut être au clair avec ses objectifs.

A la fin de chaque voyage, chaque expérience en digital nomadisme (lorsque tu voyages tout en travaillant), tu dois pouvoir faire un bilan. Être en mesure d’identifier, d’analyser, de cocher les points positifs et négatifs qui entrent dans une réussite, un échec, un bon vécu ou non. 

Il y ainsi différents aspects qui peuvent venir a priori expliquer tes premiers échecs en digital nomadisme. Ce sont ces points sur lesquels j’apporte un premier éclairage ici.

Une mauvaise vision du digital nomadisme

Commençons avec la première raison qui souligne ton échec, ta déception, ta non-atteinte des bénéfices en digital nomadisme : une mauvaise vision de ce que c’est et de ce que cela implique ! En effet, si tu as une vision erronée, trop idéaliste de ce mode de vie et de travail, tu auras nécessairement ce sentiment de non-réussite – puisque cela ne sera pas à la hauteur de tes fortes attentes…

Vivre des expériences en digital nomadisme n’est pas synonyme de “vie parfaite”, de fuite, d’absence de problèmes.

Bien évidemment, tu me diras, tu ne peux pas avoir une bonne vision tant que tu n’as pas essayé un minimum…. Prends donc chaque expérience comme un essai, pour ce que c’est réellement et en gardant un minimum la tête froide :). 

Un mauvais choix de destination

Une deuxième raison qui explique pourquoi tu n’as pas réussi en digital nomadisme c’est le fait d’avoir mal choisi ta destination. 

Tu as choisi ta destination un peu par défaut, pour suivre le mouvement, sans te demander si ces destinations à la mode pour les autres digital nomades sont nécessairement judicieuses pour toi aussi.

Manque de productivité en digital nomadisme

Une troisième raison qui fait que tu n’as pas réussi tes premières expériences en digital nomadisme, que cela n’a pas vraiment fonctionné pour toi, c’est parce que tu as des difficultés à rester productif(ve) lorsque tu travailles ailleurs, en “remote”, 100% en télétravail

Heureusement, là aussi, rien n’est irrémédiable, tu verras qu’il existe maintes solutions pour accroître sa productivité et renverser la tendance… 🙂 !

Manque d’optimisation de ses temps en voyage

Un autre motif majeur, que j’ai déjà abordé sur le blog et en article invité, c’est le fait de bien optimiser son temps en voyage

En effet, bien gérer en même temps son business en ligne et ses découvertes est complexe et chaque minute compte pour ne pas se sentir débordé(e), passer à côté des bénéfices de ces expériences. 

Tu es resté dans ta bulle à l’étranger

De plus, le but lorsque tu effectues des expériences de digital nomadisme n’est pas de rester dans ta bulle, dans ton coin, collé à ton ordinateur H24… Tu dois pouvoir équilibrer les temps business, les temps découvertes, les temps de rencontre… Prendre le temps de vivre cette expérience à sa mesure… Prendre le temps d’apprendre, d’ingérer de nouvelles opportunités, ouvertures au monde.

Personnellement, je ne vois aucun intérêt juste à rester travailler dans des cafés toute la journée à l’autre bout du monde… Ce qui m’intéresse c’est la variété, la différence, l’imprévu, les nouvelles saveurs, vivre pleinement.

Digital nomadisme et digital settling

Enfin, parmi les raisons que je souhaitais présenter ici, c’est le fait que peut-être que tu n’as pas encore bien modulé cette manière de vivre et de travailler à toi, que tu ne connais qu’une seule forme… Et effectivement, en ce qui me concerne, je prône non pas du digital nomadisme en permanence mais plutôt du semi-nomadisme (ou digital settling…).

C’est-à-dire avoir une base quelque part et partir que quelques mois, plus ponctuellement…

Là aussi cela rejoint un peu la notion de vision que j’abordais précédemment mais c’est fondamental !

Sache qu’oser partir en alliant voyage et business, que réussir ses expériences en digital nomadisme, s’améliorer en liberté géographique est un travail sur le long terme et que même si on peut en éviter certaines, les erreurs font aussi partie de l’aventure… !

Il n’y a pas qu’un seul chemin, une seule méthode… Tout n’est pas définitivement gravé dans le marbre. Le digital nomadisme, la liberté géographique ont encore de beaux jours devant eux et il est essentiel d’en surveiller les évolutions ! C’est à nous de construire ce que cette “tendance” sera réellement demain. 

As-tu déjà testé ? Identifies-tu d’autres facteurs d’échec dans cette thématique ? 

Dis-moi tout en commentaire et n’hésite pas à partager cet article 😉 !

7 Commentaires

  1. Charly

    Je pense, en effet, que le digital nomadisme/setting est très idéalisé depuis quelques temps (les réseaux sociaux et la crise covid ont probablement amplifié le phénomène). Si ce mode de vie peut convenir à beaucoup de voyageurs dans l’âme, ce n’est certainement pas le cas de tout le monde. Il est donc très important de se poser les bonnes questions avant de se lancer, d’être bien conscient des avantages comme des inconvénients, et de préparer ce changement de vie sans œillères ou fausses idées.

    Réponse
  2. Nicolas

    Merci pour cet article, ça me donne quelques erreurs à ne pas faire.

    Je n’ai pas encore essayé le digital nomadisme mais il est vrai qu’une des questions que je me pose c’est si j’arriverais à être productif et optimiser le temps de voyage.

    Réponse
  3. Olivia

    Bonjour Marion et merci pour cet article. Il y a un enjeu pour moi qui est aussi compliqué c’est…mon compagnon ! J’ai choisi le métier de rédactrice web et de blogueuse pour pouvoir travailler n’importe où et bouger lorsque j’en avais envie. Mais c’est vrai que lorsque l’on vit en couple, il faut aussi que l’autre puisse agir ainsi. Du coup, j’envisage effectivement le semi-nomadisme (ou digital settling…) et partir seule de temps en temps.

    Réponse
  4. Maxime

    Se poser les bonnes questions, avoir déjà travaillé quelque temps dans une autre région ou un autre pays avant de se lancer. Et surtout apprendre à se connaître et ne pas suivre les modes !
    Je trouve que le digital setting est un bon compromis.
    Merci pour cet article !

    Réponse
  5. Claire

    Merci pour cet article qui éclaire d’un jour nouveau le métier de digital nomade! Loin d’être un eldorado, ce métier, comme tout les autres, a des avantages et des inconvénients et il faut travailler dur pour atteindre nos rêves!

    Réponse
  6. Florent

    Je ne suis pas encore arrivé au niveau me permettant d’avoir cette vie nomade mais tendre vers celle ci avec tes conseils et tes réflexions c’est un plus afin d’éviter toutes déconvenues. Même si cela peu sembler être des vacances perpétuelles il faut s’imposer un minimum de rigueur et d’organisation pour réussir dans ce style de vie et tu l’expliques très bien! 🙂

    Réponse
  7. Nicolas

    Bien sûr que pour beaucoup le digital nomadisme peut faire rêver. Et je fais partie de ces rêveurs. Cela dit, il y a de multiples recettes pour y parvenir et chacun peut adapter son aspect digital au nomadisme, en tout cas pour ceux qui rêvent de ce mode de vie…

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.