entreprendre et voyager, Lifestyle

S’installer lorsqu’on est géographiquement libre

Comment s’installer lorsque l’on est géographiquement libre ?

Dans cet apprentissage quotidien qu’est l’entrepreneuriat, le digital nomadisme, la liberté géographique en business, je voulais partager aujourd’hui une problématique bien spécifique à laquelle je me trouve moi-même confrontée en ce moment : comment s’installer et où lorsque l’on est libre géographiquement ? Où et comment investir lorsque l’on est entrepreneur(se) voyageur(se), seul(e) ? Entre sédentarisme, mobilité, immobilier et entrepreneuriat libre

Ce ne sera pas exhaustif mais je pense que cela peut être intéressant et nous aider à faire un premier point, toi et moi.

S’installer en tant que « digital nomade »

S’installer en tant que « digital nomade »

Depuis la nuit des temps, l’Homme a été nomade. Et puis il est devenu sédentaire. Il a acquis un foyer, une famille, un travail. Un travail qui l’oblige à rester proche, peu flexible. Avec les nouvelles technologies, les activités se dématérialisent et l’Homme peut être à nouveau mobile. Mais alors qu’avec un CDI classique, l’humain ne se demande pas vraiment où il va se poser, s’installer, c’est une tout autre histoire lorsque l’on est géographiquement libre, lorsque l’on peut travailler n’importe quand et de n’importe où dans le Monde.

En effet, puisque l’on peut travailler et vivre n’importe où, comment va-t-on faire le choix de son lieu de vie ? Par rapport à sa famille ? A la qualité de vie ? Par rapport aux prix immobilier du marché… ? Un peu de tout cela ?

Ce sont les questions que je me pose en ce moment même. J’adore voyager, mais le seul hic c’est que je ne peux le faire que sur certaines périodes, de manière temporaire. Ou alors il faut multiplier les visas, les démarches…et je ne sais pas encore si je suis prête pour ça administrativement parlant.

En tout cas, il me faut une base. Un lieu où stocker mes affaires, travailler tranquillement, où je peux créer un minimum un nid et une stabilité : m’inscrire à des activités, avoir un cercle d’amis, mes petites habitudes… Mais alors, où ? Comment ? Pourquoi ?

Géographiquement libre

géographiquement libre

Je suis aujourd’hui à un moment de ma vie où je peux investir dans un bien immobilier. Je sais à peu près ce que je voudrais. Mais je n’y connais rien. Et surtout, surtout, l’Ile-de-France est facilement 2 fois plus chère qu’ailleurs en France. A part ma famille, je n’y ai pas particulièrement d’attaches.

Ainsi, je compte plutôt a priori revenir dans le Sud. Mais c’est grand… alors où ? Vais-je devoir multiplier les locations pour savoir vraiment l’endroit qui me plait plus… ?

Tout est transformé, on a un rapport à la vie complètement différent lorsque l’on est entrepreneur/freelance libre géographiquement parlant… Alors, une fois de plus, j’essaie de me recentrer sur moi et de revenir à mes désirs profonds. Où est-ce que je me projette ? Qu’est-ce que je veux ? Qu’est-ce que je ne veux absolument pas ?

Je n’ai pas encore toutes les réponses, mais entreprendre et voyager m’a appris une chose de certaine que je voudrais partager : lorsque tu es dans l’incertitude, avance et écoute ton instinct !

Investir en immobilier

Comment s’installer lorsque l’on est géographiquement libre ?

Je pense sincèrement que l’immobilier pour les digital nomades – entre locations et investissements – est un vrai sujet qui mérite certains approfondissements. Un freelance, un entrepreneur du web peut avoir des critères particuliers en termes de logements – en tout cas moi j’en ai quelques-uns sur lesquels je ne dérogerai pas. Je pense à des paramètres comme la vitesse de connexion du secteur, la luminosité, une pièce/bureau dédiée, le calme, la vue depuis mon bureau…

J’habite actuellement près de la Défense et croyez-moi ce n’est pas tout rose. Ici c’est bruyant, le réseau est saturé, les biens immobiliers hors de prix, les immeubles tous gris… Bien sûr, il y a d’autres avantages comme la proximité des médecins et des commerces, les opportunités professionnelles ; mais pour moi à terme je pense que cela ne sera pas suffisant pour me faire rester.

Surtout qu’en tant que micro-entrepreneur, il va mieux falloir que je mise sur mes apports personnels, plutôt que sur de trop gros prêts bancaires… Et encore plus si je reste près de Paris.

Se sédentariser lorsque l’on entreprend et que l’on voyage

Se sédentariser lorsque l’on entreprend et que l’on voyage

Il y aura des avantages et des inconvénients partout mais un entrepreneur voyageur a tout de même besoin de se fixer quelque part sur certaines périodes. Pour se recentrer, ne pas devoir gérer certains aléas de la mobilité et prendre soin de lui-même. Par exemple, comme j’ai quelques petits soucis de santé, je préfère encore ne pas être en pleine « campagne » en permanence et pouvoir faire mes suivis correctement… De plus, lorsque je souhaiterai voyager de nouveau, il faudra alors que je sois relativement « proche » d’un aéroport, d’un port, d’une gare…

Et puis bien sûr, il y a la question du réseau qui revient… Cependant, autant profiter de pouvoir bosser depuis n’importe où pour s’installer dans un lieu pas très onéreux, qui n’attire pas les foules et où il fait bon vivre. Pour ma part, pour me décider, je fais des recherches sur le web – pour me renseigner sur les villes – et sur des sites d’annonces immobilières pour cerner là où c’est intéressant.

Malgré quelques premières idées, crois-moi, c’est très compliqué. Non seulement c’est très personnel, mais à mon sens ce marché immobilier n’est pas encore adapté à des personnes « mobiles » comme toi et moi. Si tu connais une agence immobilière ou un service qui peut m’orienter dans ce sens en France, n’hésite pas à m’en faire part !

Les difficultés de la liberté

Les difficultés de la liberté

En fait, cette chère liberté que l’on souhaite tous, impressionne également. Au début tu y prendras goût mais parfois tu verras aussi qu’il te faudra apprendre à la gérer… Pourquoi ? Notamment parce qu’être libre n’est pas « naturel » – dans le sens où notre société actuelle ne nous aide pas à l’être, parce que ton entourage va te jalouser… A ceux qui te diront que c’est de l’ordre du rêve, de l’impossible, dis-toi bien que comme l’exprime bien François Cariès :

« Entreprenez l’impossible, l’impossible fera le reste ».

Pour en revenir à nos moutons, sois certain que la liberté est « difficile ». Elle n’est pas pour tout le monde. Elle est pour ceux qui accepteront de choisir leurs contraintes. Car la liberté, être libre n’est certainement pas la perfection… J’y reviendrai ultérieurement.

En tout cas pour le sujet qui nous intéresse ici, il est évident que le fait d’avoir le choix à ce point du lieu où m’installer me fait peur et m’excite en même temps. Cela me positionne à un nouvel « inconnu », encore immense. Et si là aussi je faisais un mauvais choix ? Un mauvais choix irréversible ?

La vie est un éternel recommencement

la vie est un éternel recommencement

Là aussi, j’essaie de respirer et de me dire – tout en étant lucide et réaliste – de ne pas me mettre trop la pression. Au pire du pire, je revendrai ce bien immobilier.

Aujourd’hui, ce n’est pas comme au temps de nos parents, grands-parents plutôt, où on était certain de finir sa vie dans la maison que l’on avait achetée… De nos jours, les populations sont de plus en plus mobiles, tout change rapidement et les situations se « défigent ». C’est le même processus avec les reconversions professionnelles par exemple. Dans cette dynamique, à la fois en tant que freelance/entrepreneuse et voyageuse/mobile, il s’agit encore d’un domaine où je vais continuer d’apprendre, de sortir de ma zone de confort et d’expérimenter.

Investir est encore un risque, mais un risque qui peut certainement s’avérer « payant » in fine… La suite nous le dira.

Bon je pense que je vais m’en tenir là pour le moment… J’espère que cette introspection t’aura plu. N’hésite pas à me faire part de tes retours et de tes questions à ce sujet pour que l’on continue de progresser ensemble😊 !

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
6 comments

Bonjour Marion,
Quel excellent article!
Je te rejoins sur ce que dis au sujet de la liberté, nos sociétés ont parfois du mal à s’adapter à nos besoins. Elle n’est clairement pas faîte pour tout le monde, cenpendant je pense aussi que l’éducation participe grandement à ce conditionnement (la sédentarité).
Je suis curieuse de savoir quels sont les choix que tu vas faire pour te poser.
Pour information (mais peut-être connais-tu?) les alentours de Toulouse sont vraiment sympa. Surtout dans les campagnes gerçoises :-). Les prix de l’immobilier sont encore abordables contrairement à l’Ile de France que je connais bien pour y avoir vécu.
Si tu souhaites échanger à ce sujet, je serai heureuse de te donner des infos.

Bonjour Mylène, merci beaucoup pour ce commentaire ! Je suis complètement d’accord, l’éducation à un rôle important dans l’histoire… Je connais très bien Toulouse et ses environs dont je suis originaire 😉 idem pour les campagnes Gerçoises… En effet c’est très joli mais je ne pense pas y retourner pour différentes raisons.
Je pense donc retourner sur la côte Sud, près de la mer mais où encore exactement je ne sais pas. J’envisage plusieurs scénarios. Merci et au plaisir toujours d’échanger oui

Hello,
je ne suis pas sure d’avoir compris ce que tu entend par investir. Tu veux acheter un appartement pour y vivre une partie de l’année ? (quand tu n’es pas en voyage)
Si pour une raison financière tu souhaites investir dans l’immobilier, je te conseille plutôt d’acheter un bien pour le mettre en location. Dans ce cas tu le choisis en fonction de la rentabilité, de manière à ce que le locataire paye la totalité de ton crédit + charges.
Pour ta résidence, je ne te conseille pas de te fixer, sinon tu ne serais plus géographiquement libre 😉 . En dehors des périodes de voyage à l’étranger, tu peux très bien louer différents appartements en France ou ailleurs, durant quelques semaines ou quelques mois.
Pour ce qui est de stocker tes affaires, fais du tri ! Je pense que le vrai nomade doit être minimaliste. Sinon nos affaires nous empêchent d’être libre. Ce n’est que mon avis
Bonne réflexion à toi et tiens nous au courant de tes choix

Hello Charlène, merci pour ton commentaire très intéressant ! Oui c’est exactement ce que j’entends par investir. Je note bien ce que tu me dis et justement j’envisage plusieurs scénarios ;)… Tant que je serai 100% en télétravail je serai toujours géographiquement libre 🙂 Justement car la vraie liberté c’est d’avoir le choix… Je fais déjà beaucoup de tri, de troc, je suis très minimaliste… Il n’empêche que comme je l’explique, je pense qu’avoir un minimum un nid et un “backup” au cas où est important. Je continue de réfléchir. En tout cas, Merci beaucoup pour ton partage et au plaisir d’échanger davantage !

Hello Marion!

Ton article a attiré mon attention parce que j’ai la même réflexion que toi en ce moment!! En tant que blogueuse voyageuse (je voyage environ 6/8 mois dans l’année) c’est dur parfois de ne pas avoir mon petit nid à moi quand je rentre! Alors oui, “chez moi”, c’est nul part et partout à la fois et ça c’est merveilleux! Mais n’empêche qu’entre deux destinations, j’aimerai me poser dans un endroit sur, familier pour pouvoir me retrouver et travailler sur mes nouveaux projets… (car retourner chez papa quand on a 30ans, ça a ses limites! 😉
Aujourd’hui, après plusieurs années à vagabonder, je me rend compte que j’ai besoin de ce petit cocon, qu’il serait nécessaire pour mieux repartir après…
Moi, l’idée d’investir dans un petit terrain pour y construire ma propre Tiny House me trotte dans la tête depuis quelques mois…
Ce sujet m’inspire beaucoup, il se peut que j’écrive un article sur mon ressenti par rapport à cette situation de “voyageur nomade en manque de repère”. Merci pour l’inspiration! 😉
Bonne chance à toi!

Hello Ali ! Merci beaucoup pour ton commentaire !! Je comprends tout à fait ce que tu vis… 😉 ! Bonne idée pour la Tiny House, mais moi personnellement je vais plutôt investir dans un appartement… Bonne idée comme sujet, au plaisir d’échanger 😉 Merci et n’hésite pas à t’abonner pour ne rien manquer 😉

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *